Après m’être enflammé pour l’exploit de Roland Jourdain d’avoir réussi à parcourir près de 700 milles sur un monocoque sans quille pour rejoindre les Açores, que dire de la performance de Marc Guillemot ? Tout simplement époustouflante ! 1000 milles sans quille, à tirer des bords dans les petits airs, et réussir l’exploit incroyable de finir le Vendée Globe sur la troisième marche du podium… Voilà une prouesse qui mérite aussi bien des honneurs.

 

©Jean-Marie Liot/DPPI/Vendée Globe

Marc Guillemot, à droite, a accueilli à son bord (de gauche à droite), Kito de Pavant, Yann Eliès, Jean Le Cam, Roland Jourdain et Sam Davies

 

Pour quelqu’un qui a porté assistance à Yann Eliès, s’est arrêté deux fois pour réparer son rail et a réalisé la moitié de son tour du monde avec une grand-voile arisée, la performance est vraiment de taille. En voilà un en tout cas qui va pouvoir écrire un livre sur son Vendée Globe tellement il lui est arrivé d’aventures en trois mois. Pour le grand public, Marco fait partie des révélations de ce Vendée Globe, tout comme Armel Le Cléac’h, Sam Davies et Yann Eliès. Le cœur sur la main, Marco a d’ailleurs invité Yann, et aussi Jean Le Cam, Roland Jourdain et Kito de Pavant à remonter le chenal avec lui… La solidarité jusqu’au bout. Un grand bonhomme, lui aussi.