Oui, quel dommage de perdre autant de temps et d’énergie dans un procès à New York alors que tout le monde ne demande qu’à régater comme l’ont prouvé les Louis Vuitton Pacific Series. Il suffit de voir les sourires ci-dessous de Brad Butterworth et Russell Coutts en conférence de presse pour comprendre que, malgré la bataille juridique qui oppose leurs équipes, l’ambiance est toujours aussi bonne entre les deux compères qui ont remporté ensemble trois fois de suite la Coupe de l’America.

 

© Gilles Martin-Raget/Sea&Co

 

D’ailleurs, l’ambiance générale était plutôt à la fête en Nouvelle-Zélande. Après les régates, tout le monde allait boire un verre ensemble. Alinghi est allé au barbecue d’Oracle et Oracle à l’happy hour d’Alinghi. Tous copains les marins ! « On parle des régates, de la famille, des amis, mais pas du procès » m’a confié Brad Butterworth à propos de ses discussions avec Coutts. Sujet tabou, visiblement.

Malgré l’aspect “régates amicales“, la compétition était relevée. Et la victoire finale 3-1 de Team New Zealand face à Alinghi a été saluée là-bas comme une demie revanche aux deux dernières Coupe de l’America remportée 5-0 puis 5-2 par Alinghi face à TNZ. Côté skipper, on y retrouvait la crème du match-racing. Dean Barker, Russell Coutts, Ed Baird, Ian Williams, Sébastien Col, Ben Ainslie, Paolo Cian, Gavin Brady, Francesco Bruni et Peter Holmberg étaient les dix barreurs réunis à Auckland. Vivement qu’on les retrouve tous autour de la vraie Coupe de l’America… peut-être l’année prochaine ! Qui sait ?