Je me souviens il y a environ trois ans d’un site de poker proposant de jouer une table finale virtuelle contre Patrick Bruel, avec une coquette somme à se partager pour les premiers. Cela avait eu un énorme succès et avait boosté la renommée de ce site… Imaginez ! Se retrouver à une table de poker (d’accord elle est virtuelle) face au vainqueur 98 des World Series of Poker ! Pour un fan de ce jeu, c’était hyper excitant ! Plus de 8000 internautes s’étaient affrontés pour obtenir les huit places finales…

 

L’idée vient-elle de là ? En tout cas, c’est le même concept que propose aujourd’hui Virtual Regatta : Challenge the Champions ! (Ou défier les Champions, si vous préférez la langue de Molière). Une première dans la voile avec, évidemment, comme premier champion, Loïck Peyron.

 

Oui, défier Loïck Peyron sur une régate virtuelle ! Pour un passionné de voile et de jeux virtuels, quoi de plus excitant ? Le parcours choisi – petit clin d’œil – est celui de la course remportée deux fois par Peyron en 83 et 87 entre La Baule (où il habite) et Dakar. Quant au bateau, ce ne sera ni un 60 pieds, ni un VO 70, ni un Figaro 2 mais évidemment le Lada Poch II avec lequel Peyron avait gagné l’édition 87.

 

Et l’enjeu est des plus alléchants puisque ceux qui termineront devant Peyron se partageront le pactole de 30 000 euros. Quand on sait que plus de 84 000 joueurs ont disputé la Transat BPE virtuelle (et 340 000 le Vendée Globe virtuel), j’aimerais bien savoir combien de régatiers virtuels vont tenter leur chance face au Maître Yoda de la voile.

 

 

Challenge the Champions ! Dans plusieurs vidéos amusantes, Loïck Peyron défient les internautes de régater contre lui à armes égales sur le parcours La Baule-Dakar. 

 

Connaissant un peu Peyron, je sais qu’il ne sera pas facile à battre. C’est un malade d’informatique, et plus encore de jeux virtuels, qui a participé au développement de plusieurs versions du jeu Virtual Skipper. Il peut passer des nuits entières à régater sur Internet. Quant il a démâté sur le Vendée Globe, il est allé s’inscrire à la version virtuelle pour continuer de régater ! Ceux qui termineront devant lui recevront donc la double récompense d’avoir battu le Maître, et touché une partie du pactole de 30 000 euros. A la différence des autres courses de Virtual Regatta, celles-ci est payante (19,90 euros) et tout le monde dispose exactement des mêmes options à bord. Je salue au passage l’initiative de reverser 1 euro par inscription à l’association Matelots de la Vie qui fait naviguer des enfants malades…

 

Regardez sur le site de Virtual Regatta les différentes vidéos de Peyron se mettant en scène pour promouvoir cette nouvelle course… et les photos du making-of. Visiblement, ils ont dû bien s’amuser ce jour-là !

 

 

 Toujours prêt à se mettre en scène, surtout dans l’autodérision, Peyron se “prépare" à régater en virtuel.

 

Rendez-vous le vendredi 19 juin à 11h à La Baule (ou plutôt sur le site de Virtual Regatta) pour le grand départ de cette course unique…