Oublions la régate quelques minutes pour l’environnement…

 

Cela faisait deux ans que pas moins de 140 associations, rassemblées sous le collectif Le Peuple des Dunes, manifestaient leur opposition au projet d’extraction de sable par la société Lafarge au large de Gâvres et Quiberon (Morbihan). 600 000 tonnes de sable devaient être draguées des fonds marins chaque année provoquant, d’après ses associations, un risque environnemental important de dégradation des dunes du littoral. Les recours juridiques n’y ont rien fait. Lafarge pouvait défoncer les fonds marins en toute tranquillité puisque le Ministère de l’Industrie lui avait accordé un permis exclusif d’extraction en 2005.

 

Et voilà qu’en ce 4 juillet, fête nationale aux Etats-Unis – et peut-être désormais dans le Morbihan ! –  Le Télégramme nous apprend dans cet article que le Préfet Maritime ayant émis un avis défavorable, Lafarge renonçait à son projet d’extraction de sable… Champagne !!!

 

© D.R. : La presqu’île de Gâvres et les magnifiques plages menacées par l’extraction de sable.

 

Mais pourquoi le Préfet Maritime, et celui du département d’ailleurs, s’y opposaient-il ? Ont-ils été sensibles aux cris du peuple majoritairement opposé à ce projet ? Malheureusement non. C’est uniquement à cause des nombreux obus balancées dans cette zone par la Marine Nationale qui y effectue des tirs régulièrement. Selon la Préfecture Maritime, « L’exploitation est inopportune au regard des échos magnétiques qui correspondent à des munitions non explosées en grand nombre »  nous apprend Le Télégramme. Lafarge risquerait donc de draguer des obus intacts… Trop dangereux.

 

Réjouissons-nous donc du résultat, même si la raison n’est pas celle espérée de la protection de l’environnement. Ledit environnement étant déjà souillé d’obus. Pour une fois, une dégradation d’ordre militaire en empêche une autre d’ordre industrielle.