Ça y est, il navigue ! Les images tournent en boucle sur tous les sites, dont le nôtre évidemment. Sur une patte dès sa première sortie. Avec ses foils en S et son moteur qui – d’après les premiers observateurs – annoncent chaque manœuvre tellement il fait de bruit pour se mettre en marche. Vous aviez devinez, je parle d’Alinghi 5, évidemment…

 

Ces premières images, photos et vidéos, sont très impressionnantes. On y voit :

- un Code 0 qui revient jusqu’à la poutre arrière.

- une grand-voile dont le chariot est bordé au-dessus de l’axe au portant dans les petits airs !

- que les pieds de l’équipier au pied de mât sont plus haut que la tête du barreur !

- que les foils en S font largement déjauger l’étrave sous le vent.

- que les équipiers ne portent pas de casque (a contrario de BOR90).

- qu’ils étaient une vingtaine à bord pour la première sortie.

- qu’Alain Gautier était à la barre pour les premiers bords.

- et que dans 4 nœuds de vent, Alinghi 5 filait à 15 nœuds !!!

 

© photo Thierry Martinez. Le photographe Thierry Martinez était le premier à diffuser des images d’Alinghi 5 sous voiles lundi après-midi. Ces nombreuses images, à voir sur son site ici, sont superbes et regorgent d’informations…

 

Maintenant, on ne rêve plus que de voir BOR90 et Alinghi 5 face à face. L’impatience est immense. Qui sera le plus rapide ? Le trimaran ou le catamaran ? Le débat anime déjà les conversations. Le cata dans les petits airs disent certains. Le tri s’il décolle la coque centrale assurent d’autres. De mon côté, je n’en ai aucune idée. Je pense juste que si les vitesses sont assez proches, le trimaran devrait virer ou empanner plus facilement, ce qui sera un gros avantage dans la phase de pré-départ pour s’élancer en tête, et ensuite pour contrôler son adversaire. Mais les vitesses seront-elles proches ?

 

Normalement, nous devrions avoir une réponse le 8 février 2010. Mais rien n’est moins sûr. Les allers-retours devant la Cour Suprême de New York ne sont pas finis et peuvent encore retarder l’échéance de la 33e Coupe. La preuve la semaine dernière avec Oracle contestant le droit pour Alinghi de modifier les règles de course de la SNG pour l’utilisation d’un moteur lors des manœuvres.

 

D’après les rumeurs, l’annonce le 8 août du lieu de la 33e Coupe de l’America pourrait également être contestée par Oracle qui fait le forcing pour Valence si la Coupe se déroule dans l’hémisphère Nord. Or, on parle de plus en plus d’Abu Dhabi, dans les Emirats Arabes Unis. Rendez-vous le 8 août pour la réponse…