La nouvelle a été confirmée la semaine dernière, la voile perd une médaille aux prochains Jeux Olympiques de Londres : 10 au lieu des 11 depuis Sydney 2000. il n’y aura donc pas de Tornado – ni d’autre catamaran de sport – aux prochains JO. Une décision affligeante… Comment peut-on justifier de supprimer le catamaran de sport des JO ? L’une des deux seules disciplines de voile véritablement spectaculaires avec le 49er ! Les têtes d’œuf du CIO et de l’ISAF savent-ils que la plupart des jeunes qui débutent aujourd’hui la voile dans une école sont majoritairement attirés par le catamaran de sport ? Plus rapide et plus fun…

 

D’après l’excellent article de Manon Borsi consacré sur notre site à ce sujet début mai (à lire ici), l’Events Committee de l’ISAF avait proposé de supprimer le 470, qui faisait doublon avec le 49er. Mais le Tornado avait le défaut de faire de l’ombre au Star, dont le lobbying auprès de l’ISAF serait paraît-il important. Dommage…

 

 © photo : Guilain Grenier/FFVoile. Xavier Revil et Christophe Espagnon, nos deux derniers représentants français en Tornado, 11e des JO de Pékin. Le Tornado a rapporté deux médailles d’or à la France en 1988 et 1992 avec les duos Jean-Yves Le Déroff/Nicolas Hénard, puis Yves Loday/Nicolas Hénard.

 

Je comprends que le Comité Olympique cherche régulièrement à faire évoluer les disciplines, à en intégrer de nouvelles et donc à en supprimer d’autres. Rien ne me choque à ce que le tir à la corde, le polo, la pelote basque ou le croquet aient été supprimés des sports olympiques au fil du XXe siècle pour des questions d’intérêt ou de confidentialité.

 

Mais je suis plus étonné de voir que la voile compte quasiment autant de médailles que l’haltérophilie (8 médailles) et beaucoup moins que le Tir, qui récolte 15 breloques. Pardon pour la comparaison – je n’ai rien contre les haltérophiles, en revanche je déteste les armes – mais, en France, l’Haltérophilie et le Tir sont pratiqués par 31 000 licenciés pour la première et 132 000 pour la seconde, ce qui la place au 20e rang des sports pratiqués dans l’hexagone. La voile regroupe près de 300 000 licenciés et occupe le 10e rang, entre le rugby et la natation. Bien sûr, la France ne représente pas le monde, mais quand même. 50% de médailles en plus pour un sport pratiqué par trois fois moins de licenciés, cherchez l’erreur !

 

C’était le rôle de l’ISAF d’une part de se battre auprès du CIO pour conserver sa 11e médaille, et en cas d’échec, de défendre le catamaran de sport comme discipline olympique. Bravo pour le résultat…

 

Rappel des dix épreuves de voile retenues pour les JO de Londres : 470 (H & F), planche à voile (H & F), Laser (H & F), Finn, 49er, Star et match-racing féminin.