Et voilà, la construction du tri 50 Actual, que vous avez pu suivre sur ce blog depuis décembre, s’est achevée ce matin avec la mise à l’eau du trimaran d’Yves Le Blévec.

 


Il fallait se lever tôt pour assister à l’événement. Le trimaran est sorti du hangar de Safran de nuit, vers 6h15, et le jour s’est levé au moment où le bateau a touché l’eau. Une ambiance étonnante, rare, dans le silence de l’aube. Rares aussi sont ceux qui avaient avancé l’heure du réveil. Marc Guillemot en était. Actual a été dessiné par le même architecte que Safran, Guillaume Verdier.

 

 La mise à l’eau d’un bateau est toujours un moment émouvant. C’est la naissance d’un nouveau voilier et la fin d’une longue période de chantier, souvent éprouvante pour ceux qui la vivent.

 

 Yves Le Blévec avait les yeux tirés par les courtes nuits pour finir les derniers détails sur le bateau. « C’est la fin d’un premier cycle d’un an et demi, analysait-il après la mise à l’eau. Mettre à l’eau un bateau, ce n’est pas un moment neutre. C’est beaucoup d’émotions. Tout le monde a dépensé beaucoup d’énergie pour en arriver là. C’était une vraie aventure. La dimension humaine est énorme dans un tel projet. »

 

 Yves espère tirer les premiers bords dans le week-end. Vous en aurez évidemment la primeur sur ce blog…