C’est une affaire passée inaperçue dans la presse grâce au démenti de l’intéressé qui cherche à se maintenir coûte que coûte. Mais à en croire Philippe Ligot, managing director de l’équipe française, Marc Pajot ne fait plus partie du team français, point à la ligne. Le monsieur ne souhaite pas ajouter de commentaires à cette éviction, afin de ne pas alimenter de polémique, ni « entrer dans le jeu de Pajot » dit-il.

 

En résumé, deux jours avant le Louis Vuitton Trophy, Marc Pajot s’est disputé avec l’homme d’affaire qui a remis l’équipe en route cet automne. Le torchon aurait notamment brûlé à cause de la modification du nom de l’équipe pour l’épreuve, comme je l’ai évoqué dans le billet précédent. Mais depuis ce désaccord, il y a 10 jours, Pajot est toujours à Nice. D’après lui, il aurait pris un peu de recul sur cet événement, mais reste président de l’équipe. Ce que dément formellement Philippe Ligot de son côté…

 

Conclusion de ce qu’on pourrait appeler l’affaire Pajot : Marc a été viré de l’équipe qu’il avait créée et tente de recoller les morceaux pour garder un pied dans la place.

 

Une nouvelle qui aurait pu faire l’effet d’une bombe mais qui, comme aurait dit un illustre président, a pour l’instant fait “pschitt“ !

 

MAJ 21.11 : Dans une ordonnance de référé datée du vendredi 20 novembre, le tribunal de Paris ordonne à Messieurs Philippe Ligot et Hugues L. (l’actionnaire principal) de rétablir l’ancienne dénomination de l’équipe, soit Team French Spirit, et de rétablir monsieur Marc Pajot en qualité de président de cette équipe.

Affaire à suivre…