Oulala… Faut pas s’absenter cinq minutes en ce moment ! Et encore moins quelques semaines, comme ce fut mon cas. Les nouvelles tombent les unes derrière les autres au point qu’on a à peine le temps de les digérer. Pourtant, que d’infos ces derniers temps ! Alors pour rattraper le mien – de temps – j’ai essayé de hiérarchiser les nombreuses actus de ce mois d’avril riche en événement, et d’y cacher quelques news que vous n’avez pas encore lues !

 

- Volvo Ocean Race : j’avoue que l’annonce qui m’a le plus surpris est celle de la participation de Team New Zealand à la Volvo Race sous le nom de Camper ! Surprenant, non ? Une équipe 100% néo-zélandaise, à l’illustre passé, qui va disputer la plus prestigieuse course au large en équipage avec un drapeau espagnol dans la jupe arrière ! C’est en tout cas une première. Grant Dalton en sera le patron mais ne sera pas à bord. Pas plus que Dean Barker, le barreur vedette de TNZ depuis 2003.

 

- Volvo Ocean Race (2) : Avec l’annonce du retour de Puma, cela fait donc déjà cinq équipes officiellement inscrites. Italia 70 (Giovanni Soldini), Groupama (Franck Cammas), Team Abu Dhabi, Puma (Ken Read) et Camper. Il semblerait que Movistar, revienne également et l’annonce prochainement. Et Knut Frostad, le patron de la course, parle régulièrement d’une dizaine de VO70 au départ. La concurrence s’annonce rude pour Groupama.

 

- Groupama : en passant par Lorient vendredi dernier, et plus précisément par la Base des Défis, j’ai vu une salle remplie de marins connus (Cammas, Nélias, Foxall, Gellusseau, etc.) écoutant sagement.un orateur. Ils devaient être au moins 70. J’ai cru que c’était le colloque sur les multicoques organisé par EuroLarge Innovation. Mais celui-ci avait eu lieu la veille. En fait, c’était juste un briefing de l’équipe Groupama pour la Volvo Ocean Race !

 

- Multis 50 : Yves Le Blevec (Actual) a été le premier à remettre à l’eau son trimaran de 50 pieds en vue de la Vendée-Saint Petersbourg qui s’élancera le 16 mai. Pour cette même course, le sponsor Crêpes Whaou a annoncé qu’il prêtait l’ancien multi de Franck-Yves Escoffier à de jeunes malouins talentueux, Loïc Féquet et Victorien Erussard. Belle initiative d’un sponsor qui milite depuis longtemps pour promouvoir cette classe de trimaran au rapport budget/vitesse imbattable. Thierry Duprey, ex-skipper Gitana, cherche d’ailleurs un sponsor pour participer au Rhum sur ce même Crêpes Whaou 2. Manquera juste pour la Vendée-Saint Petersbourg le Prince de Bretagne de Lionel Lemonchois, qui ne sera pas remis à l’eau avant l’été.

 

- Transat ag2r : ils sont partis ce dimanche à 14h dans un vent léger. Pour sa 10e édition, cette transat s’annonce particulièrement disputée avec 25 duos de haut vol. Les écarts risquent d’être infimes à l’arrivée. Pour mémoire, le plus petit écart à l’arrivée d’une transat (toutes courses confondues) est de 63 secondes. C’était en 1994 lorsque les cousins Marc Guillemot/Bertrand de Broc s’étaient fait souffler la victoire par les redoutables copains Jean Le Cam/Roland Jourdain.

 

- Route du Rhum : elle va arriver vite et ça se bouscule. Après Sidney Gavignet sur Majan, Philippe Monnet sur l’ex-Castorama, ce devrait être au tour de Servanne Escoffier d’annoncer sa participation à la reine des transats sur Etoile Explorer, l’ex-Explorer de Bruno Peyron (qui n’est pas le Commodore Explorer du 1er Trophée Jules Verne). Un catamaran sur plan Ollier de 22,80 m, construit au milieu des années 80, et qui appartient aujourd’hui au papa de Servane, Bob Escoffier, qui l’exploite en charter au sein de sa flotte hétéroclite d’Etoile Marine.

 

- Route du Rhum (2) : l’idée d’ouvrir la Route du Rhum à toutes les tailles de multicoques semble une réussite. Le plateau sera bien sûr disparate, mais la flotte au départ méritera la photo de famille. Une bonne dizaine de multicoques devraient ainsi s’élancer de Saint-Malo le 30 octobre : à commencer par le tenant du titre, Gitana 11, rallongé à 77 pieds et désormais skippé par Yann Guichard ; Idec (Francis Joyon), Sodeb’O (Thomas Coville), qui ont tous deux rajouté des foils cet hiver, Groupama 3 (Franck Cammas) avec un mât raccourci, Majan (Sidney Gavignet), l’ex-Casto (Philippe Monnet), Etoile Explorer (Servane Escofier), l’ex-Côte d’Or 2 d’Eric Tabarly, remis en état par Bertrand Quentin. S’y ajouteront certainement deux trimarans Orma (Claude Thélier et Yvan Bourgnon). Reste encore l’ex-Orange II que Bruno Peyron aimerait bien aligné au départ, et le Geronimo de Kersauson que plusieurs marins (dont Florence Arthaud paraît-il) aimeraient bien louer.