Voilà une question que les joueurs de rugby de Clermont ont entendu toute l’année. Après trois finales perdues de suite (et dix dans toute leur histoire) sans jamais remporter le titre, les rugbymen jaune et bleu ont enfin décroché début juin le Bouclier de Brennus au stade de France pour leur 11e tentative, et l’ont présenté place de Jaude à Clermont devant 40 000 supporters en liesse.

Le parallèle est rapide avec les différentes équipes de France de match-racing. Régulièrement n°1 mondial au classement ISAF, Sébastien Col et Mathieu Richard ont tous les deux échoué en 2007 et 2008 à une marche du graal sur le World Match Racing Tour, le championnat du monde de la discipline. Toujours classés, jamais premiers !

L’année dernière était la première saison en quatre ans sans un Français sur le podium final. Damien Iehl sauvait tout de même les meubles en se classant 3e ISAF.

Et voilà que cette année démarre en fanfare pour le seul rescapé de nos trois meilleurs match-racers (lire mon post “A quoi ça rime ?“ du 25 février sur la nouvelle formule du WMRT) puisque Iehl et Col n’ont pas obtenu d’invitation permanente.

Mathieu Richard et son équipage (Greg Evrard, Olivier Herlédant, Thierry Briend et Yannick Simon) viennent de remporter ce week-end le Korea Match Cup, 3e épreuve du WMRT. Or, nos tricolores s’étaient déjà imposés à Marseille début avril en ouverture de la saison, avant de finir troisièmes à Kiel fin mai.

Mathieu Richard (casquette blanche) et les siens vainqueurs du Korea Match Cup, deux mois après leur victoire marseillaise. © Gareth Cooke/Subzero Images

Deux victoires sur trois + un podium = 1er au classement provisoire avec déjà 26 points d’avance sur le deuxième, le champion du Monde en titre néo-zélandais Adam Minoprio.
Reste six épreuves pour transformer ce parfait début de saison en consécration. Prochain rendez-vous à Portimao (Portugal) du 22 au 27 juin, puis en Suède (5-11 juillet), à St-Moritz (31août-5sept), au Danemark (8-12 sept) au Viet-Nam (21-26 sept) et aux Bermudes (4-10 oct).

La neuvième et dernière épreuve, considérée comme la finale car elle compte double, se déroulera en Malaisie début décembre. Souhaitons à Mathieu Richard et aux siens d’en revenir avec le titre de Champions du Monde pour le célébrer en plein Salon Nautique…. Y aura peut-être pas 40 000 personnes, mais en cas de victoire, ils mériteront les honneurs des premiers Français à décrocher ce titre. « Allez les Petits » aurait dit feu Roger Couderc…