La question reste posée pour la 34e Coupe de l’America, même si la plupart des challengers sont persuadés que ce sera un monocoque.

Dans une interview accordée à la newsletter du World Yacht Racing Forum, Russell Coutts, le patron de BMW Oracle Racing, assure que le choix n’est pas encore tranché. « Nous travaillons dans différentes directions, assure le quadruple vainqueur de la Coupe de l’America. L’une de nos priorités est d’améliorer les retombées médiatiques. Il nous paraît très important à Larry Ellison et moi-même de rendre la Coupe de l’America plus télégénique et compréhensible d’un large public. Certains prétendent qu’on ne peut pas faire de match-race en multicoque, qu’il faut des bateaux lents. Cela doit être vérifié. Nous allons faire des tests en juillet. Je n’ai honnêtement aucune préférence pour l’un ou pour l’autre. Nous voulons simplement le meilleur événement possible. »

Dans cette même interview, Coutts précise qu’il préférerait huit équipes toutes capables de gagner plutôt que quinze dont la moitié disparaîtrait à mi-parcours.

Enfin, concernant le lieu, il reconnaît également que San Francisco conserve les faveurs de Larry Ellison, ce qui n’est un secret pour personne, mais que là non plus, le choix n’est pas arrêté. Que ce soit pour une autre ville américaine ou bien ailleurs dans le monde. « Notre premier critère de sélection est les conditions de navigation, car nous voulons créer un grand événement. Les retards tuent notre sport et nous devons les supprimer. »

Dans ces “conditions“, Oracle pourrait infliger un ultime outrage à Alinghi en choisissant Ras-Al-Kaimah ! Avouez que ce serait drôle…