Jamais Mathieu Richard n’a été aussi proche de décrocher le titre mondial en match-racing. En tête du classement depuis la première épreuve et sa victoire à Marseille début avril, le Nantais a déjà remporté trois des sept premières compétitions, auxquelles s’ajoutent deux podiums supplémentaires.


Mathieu Richard, Greg Evrard, Olivier Herlédant et Yannick Simon, tout sourire après leur victoire à St-Moritz début septembre à bord d’un BLU 26. © photo : Ian Roman / WMRT

A deux épreuves de la fin du championnat, les Français comptent encore 17 points d’avance sur le deuxième, le redoutable champion en titre néo-zélandais Adam Minoprio, récent vainqueur au Danemark. Deuxième du World Match Racing Tour 2007, troisième en 2008, Mathieu Richard n’avait terminé “que“ cinquième l’année dernière. Il pourrait être le premier Français à décrocher le titre. Mais ne crions surtout pas victoire trop vite. On se souvient encore de la mauvaise fortune de Sébastien Col en 2008, volé d’une victoire probable sur la dernière épreuve par un comité de course aux ordres de Peter Gilmour.

Espérons que cette fois-ci l’équité soit de mise et que le meilleur gagne…