Les Kiwis ne sont pas du genre à s’attarder sur leurs trophées. A peine viennent-ils de remporter pour la deuxième année de suite le circuit de l’Audi MedCup – à l’issue de la dernière épreuve à Cagliari – que la page TP 52 est déjà tournée. Leur plan Botin/Carkeek est vendu à un Australien, Marcus Blackmore. Et Dean Barker, après un retour express chez lui pour voir son dernier-né, reviendra en Europe pour assister au dernier rendez-vous des Extreme Sailing Series à Almeria du 9 au 12 octobre. Team New Zealand ne participera donc pas à l’Audi MedCup l’année prochaine, mais au circuit des Extreme 40.

Idem pour Team Origin. Dans une interview parue dimanche dans le quotidien anglais The Telegraph, Ben Ainslie précise : « avec le passage de la Coupe de l’America au multicoque, il semble que nous allons régater en Extreme 40 l’année prochaine. »

Dans ce même article, l’Australien Grant Simmer, nouveau patron de Team Origin depuis mai (à la place du Kiwi Mike Sanderson) a avoué leur surprise lors de la conférence de presse du 13 septembre. « Ils nous avaient dit que ce serait 2014. Ils nous avaient assuré à 95% que ce serait 2014. Les règles sur le design aussi sont un grand changement. Les nouveaux AC45 nous ont aussi pris par surprise. On a découvert qu’en s’inscrivant à la 34e Coupe, on était obligé de commander un AC45 ! » Les équipes, dont l’inscription prévoit déjà 3 millions de dollars de caution à verser avant le 31 juillet, doivent également budgéter tout de suite 700 000 à 900 000 euros pour l’achat de l’AC45. Car les équipes sont obligées d’en acheter un pour régater l’année prochaine sur le nouveau circuit baptisé America’s Cup World Series.

Dernière grande révolution qui a surpris Grant Simmer :
« Désormais, on peut partager des informations architecturales entre équipes jusqu’en avril 2012. D’ici là, nous aurons dessiné nos deux AC72. Cela signifie que les équipes peuvent s’associer et dessiner ensemble leurs bateaux. On peut se retrouver avec trois équipes partageant le même architecte, ce qui est très inhabituel pour la Coupe… Nous n’avons le droit de construire que deux bateaux. Mais avec cette règle, en s’associant à une autre équipe, on peut construire quatre bateaux, ce qui peut être très intéressant, surtout pour le développement des ailes. »

Enfin, Grant Simmer estime que pour monter un défi gagnant, il faut prévoir un budget d’environ 100 millions £, soit 117 millions € !

Seule inquiétude chez les Britanniques, le calendrier avancée de 2014 à 2013 pose le problème des Jeux Olympiques 2012. Le skipper de l’équipe, Ben Ainslie, triple champion olympique, compte bien décrocher une quatrième médaille d’or devant son public. Problème : il va falloir beaucoup naviguer en multicoque les trois prochaines années pour être compétitif pour la 34e Coupe. Ce qui paraît difficilement compatible avec une préparation olympique, tout aussi exigeante…