Comme en 2007, Mathieu Richard échoue à une marche du sacre et termine vice-champion du monde du World Match Racing Tour. Tout s’est joué sur la dernière épreuve où le Français, mal engagé pendant les Round Robin, avait pourtant arraché son ticket pour les quarts de finale, aux dépens de son premier poursuivant, le Kiwi Adam Minoprio.

 

Mais c’était sans compter sur la fougue et le talent du meilleur régatier de tous les temps : Ben Ainslie, surnommé Big Ben ! Le triple champion olympique, premier à l’issue des Round Robin, avait le choix de son adversaire pour les quarts. Et Big Ben a eu l’intelligence et le courage de choisir l’équipage français pour l’éliminer au plus vite de la course au titre. Bien joué ! En battant Mathieu Richard dès les quarts, Ben Ainslie est resté maître de son destin tandis que les tricolores devaient non seulement remporter leurs matchs de classement pour terminer 5es et en plus espérer que le Britannique échoue en finale ou avant.

 

Ben Ainslie soulève le trophée du World Match Racing Tour. Ce marin-là est probablement le plus grand régatier de tous les temps… © photo : Subzero Images / WMRT

 

Mais Ben Ainslie n’a pas flanché, au contraire des Français qui terminent huitièmes. Le barreur anglais n’a participé qu’à six épreuves cette année et en a remporté trois, comme Mathieu Richard mais qui en a disputé neuf… Sachant que seuls les six meilleurs résultats sont pris en compte et que la dernière épreuve, la Monsoon Cup, est obligatoirement comptabilisée avec en plus un coefficient 1,5.

 

Bravo donc au Roi Ainslie. Seule consolation, pour la première fois de leur carrière, Mathieu Richard et son équipage (Greg Evrard, Olivier Herlédant, Yannick Simon et Thierry Briend) ont mené le World Match Racing Tour de la première épreuve à Marseille jusqu’au dernier jour de la dernière épreuve. Preuve une nouvelle fois qu’en France, le talent ne manque pas en match-racing avec également les équipages de Damien Iehl, Sébastien Col, Bertrand Pacé et Pierre-Antoine Morvan qui s’illustrent régulièrement sur les différentes compétitions de match-racing.

 

Reste à savoir quels sont les deux Français qui iront disputer le WMRT 2011 car l’America’s Cup World Series ne devraient pas permettre de jouer sur les deux compétitions en même temps.