Dans deux ans jour pour jour débutera la 8e Louis Vuitton Cup, série éliminatoire des challengers en vue de l’America’s Cup. Le 4 juillet 2013 débuteront les premiers matchs… Euh, non ! Pardon ! La première régate en flotte…

 

Quoi ? Des régates en flotte dans la Louis Vuitton Cup ? Mais comment les challengers ont-ils pu accepter une telle arnaque ?

 

ACRM vient de publier le nouveau calendrier de la Louis Vuitton Cup qui démarrera finalement plus tôt que prévu, le 4 juillet au lieu du 13. Et une nouvelle fois, Oracle, via ses filiales ACRM et ACEA, tire les ficelles, avec la bénédiction de son challenger of record Artemis.

 


Le nouveau logo de la Louis Vuitton Cup pour la 8e édition des éliminatoires des challengers à San Francisco en juillet et août 2013. © photo : ACRM.

 

 

Pour rappel, la Louis Vuitton Cup a pour objectif de sélectionner le meilleur challenger pour aller défier le defender lors de l’America’s Cup à proprement parler. Comme la Coupe de l’America se dispute en match-racing, il faut donc sélectionner le meilleur match-racer parmi les challengers… Cela paraît évident, n’est-ce pas ?

 

Or, tout le monde sait qu’un excellent régatier en flotte ne fait pas forcément un bon match-racer. Pourquoi alors inclure des régates en flotte dans le calcul du classement final ? Pourquoi ne pas rajouter tant qu’on y est un concours de godille ou de course en sac ?

 

En incluant les régates en flotte dans le choix du challenger final, Oracle glisse sournoisement un grain de sable dans la belle mécanique de la Louis Vuitton Cup qui, par le passé, a prouvé son efficacité. Avant la première Louis Vuitton Cup en 1983, le defender a remporté les 24 premières America’s Cup sans en perdre une seule. Depuis que la Louis Vuitton Cup existe, le challenger vainqueur de ces éliminatoires s’est imposé quatre fois sur sept… CQFD !

 

Voici le programme de la Louis Vuitton Cup 2013, du 4 juillet au 1er septembre :

 

- 4 régates en flotte. 10 points pour le vainqueur. 6 points pour le deuxième. 2 points pour le troisième. Rien pour les autres.

 

- Round Robin 1. Chaque challenger rencontre une fois tous ses adversaires en duel. 10 points par victoire.

 

- Round Robin 2. Même chose avec 12 points à la clé par victoire.

 

Prenons maintenant l’exemple d’une compétition à 8 challengers.

 

Le meilleur peut espérer marquer 70 points au premier Round Robin, puis 84 au suivant. Soit un total de 154 points en match-racing, auxquels s’ajoute les 40 points possibles des régates en flotte. Les régates en flotte représentent donc exactement 20% du nombre de points maximum attribués. Et cela passe à 26% s’ils ne sont que six challengers en lice ! De quoi sérieusement modifié la donne…

 

Bravo Oracle. Et bonnet d’âne aux challengers qui se laissent mener par le bout du nez…