Ceux qui s’intéressent à la Coupe de l’America – de près ou de loin – ont compris, à grands coups de communiqués de presse, que l’un des principaux souhaits des organisateurs est d’en faire un vrai spectacle télévisuel. Excellente nouvelle !

 

Finies les régates soporifiques de 2 heures où il ne se passait rien. Catamarans bardés de caméras, micros sur tous les équipiers, nouveau logiciel permettant d’incruster le suivi virtuel sur les images réelles, etc. Bref, ça va décoiffer pour la télé.

 

Dans sa révolution de l’aiguière d’argent, ACRM a également décidé de modifier les parcours. L’aller-retour face au vent ? Trop basique ! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?!

 

En guise d’explication à son nouveau parcours pour le premier America’s Cup World Series (ACWS) à Cascais, ACRM a publié cette photo ci-dessous.

 


Que celui qui a pigé ce qu’il fallait faire lève le doigt ! (j’aime beaucoup la façon dont la flèche indique qu’il faut prendre le départ !)  © photo : America’s Cup.

 

Mais ce n’est pas tout !

 

Il faut avoir fait polytechnique pour décrypter le programme de course qui comprend au final quatre épreuves différentes au cours de la même semaine. Accrochez-vous !

 

samedi 6 août : - AC Cascais Open. Trois régates en flotte de 20 minutes
                          – AC 500 Speed Trial. Concours de vitesse sur 500 mètres

 

Dimanche 7 août : - Une seule régate en flotte de 40 minutes. (Pour le compte de l’AC Cascais Open ? Ce n’est pas précisé…)

 

Lundi 8 et mardi 9 : - rien dans le programme. On suppose que les marins se reposent pendant que leurs équipes techniques soignent les catamarans…

 

Mer., jeudi et vend. : - Cascais Match Race Championships. Chaque jour, une première régate en flotte (20 min.) détermine un classement qui permet de conserver les six meilleures équipes (sur dix). Suivent trois matchs opposant le 6e au 5e, puis le 4e au 3e et enfin le 2e au 1er.

 

Samedi 13 août : - Cascais Match Race Championships (suite). Le classement général des trois jours précédents permet de déterminer les six équipes qualifiées pour les phases finales. Quatre équipes s’affrontent en barrage (6e vs 3e et 4e vs 5e) sur un match. Les vainqueurs affrontent ensuite le 1er et le 2e lors des demi-finales, toujours en une seule victoire. La finale à suivre se dispute quant à elle au meilleur des trois manches.

 

Dimanche 13 août : - AC World Series Cascais Championship. Une seule régate en flotte de 40 minutes. Et seule cette course sera prise en compte pour le classement général de l’America’s Cup World Series 2011-12… Allez comprendre pourquoi ?

 

Non, mais sérieusement ! Ils ont pété une durite à San Francisco ?

S’ils voulaient rendre incompréhensible le format de l’épreuve pour le téléspectateur moyen, c’est réussi… Ça va être sympa à expliquer ! Après l’imbroglio judiciaire, valait peut-être mieux faire simple pour que le public raccroche avec cette épreuve mythique, non ?

 

Bilan : les AC World Series ne servent à rien. Du moins sportivement. Ce sera tout juste bon pour voir des bateaux spectaculaires régater les uns contre les autres.

 

Il n’y a pas le moindre enjeu. Les équipes y trouveront à peine l’intérêt de s’entraîner car certaines ne disputeront probablement pas un seul match-race… Ce qui est un comble lorsqu’on se prépare pour la Coupe de l’America !

 

Comme Oracle (deux équipages), Team New Zealand et Artemis sont les seuls à s’être entraînés depuis février, on peut penser qu’ils termineront certainement tous les jours dans les six. Il ne restera alors plus que deux places à se partager entre six candidats pour le match-racing. Pour sûr, ça va être passionnant de savoir qui de China Team, Aleph, Energy Team, Venezia Challenge, Team Korea et GreenComm Racing arrivera chaque jour à décrocher un ticket pour disputer un duel.

 

Conclusion : c’est désolant…

 

 

 

PS : on serait le 1er avril, on aurait pu en rigoler !