Loïck Peyron est partout… à commencer par ce blog où il est souvent cité.

 

Mais c’est vrai qu’il y a des années où, parfois, un marin se met particulièrement en valeur. Et cette année, on voit Loïck Peyron partout.

 

Vainqueur de la Barcelona World Race avec Jean-Pierre Dick.
Nommé skipper de Banque Populaire V en lieu et place de Pascal Bidégorry.
Vainqueur dans la foulée du record SNSM en établissant un nouveau record.
Nouveau détenteur du record du Tour des Iles Britanniques sur le même maxi-trimaran Banque Pop V.
Skipper de l’AC45 Energy Team pour l’America’s Cup World Series.
Un début de financement du projet Coupe avec la signature de Corum.

 

Bref, Loïck Peyron a la vista et on le voit partout… même en dehors de la voile !

 

La preuve avec ce projet étonnant et amusant à la fois sur lequel je suis retombé récemment. Un projet de putter qui montre que le cadet des frères Peyron s’intéresse à une multitude de choses, dont le golf. (comme un grand nombre de coureurs, dont Jimmy Pahun, Alain Gautier, Jean Le Cam…) Il y joue depuis longtemps d’ailleurs.

 

Contacté en 2006 par un designer américain de clubs de golf, Fred Eagle, Loïck Peyron s’était lancé avec lui dans la conception d’un putter particulièrement original, surnommé le Proatype, contraction de Proa (Prao en anglais) et prototype.

 

C’est donc en souvenir de ses jeunes années et des inventions un peu folles en termes d’architecture navale, qui virent des praos au départ (mais rarement à l’arrivée) de la Route du Rhum, que Peyron a imaginé ce putter surprenant, mais au design particulièrement soigné.

 

Reste à tester sur un green l’efficacité d’un tel putter. Avis aux nombreux amateurs de golf de la communauté vélique…

 

 


Loïck Peyron présente son putter en forme de prao. © photo : Christophe Launay

 


© photo : LPFE