© photo : D.R.

 

Tiens, un peu de tourisme pour une fois !

 

La Nouvelle-Zélande, vous connaissez ?

 

Oui, c’est sûr que ce n’est pas la destination la plus facile à rejoindre, puisque c’est l’exact antipode de chez nous (au moins 25 heures de vol et souvent deux escales). Mais ce pays incroyable envoûte généralement tous ceux qui ont eu l’occasion de s’y rendre. D’abord par la beauté à couper le souffle des paysages, ainsi que leur variété (souvenez vous de la trilogie Le Seigneur Des Anneaux entièrement tournée là-bas). Ensuite par la gentillesse de sa population où le mot stress ne semble pas faire partie du dictionnaire.

 

Pourquoi je vous parle de la Nouvelle-Zélande ? Parce que les trois prochaines années, 2011, 2012 et 2013 pourraient bien être celles de ce petit pays d’à peine 4 400 000 habitants (soit l’équivalent de la population bretonne répartie sur la moitié de la France).

 

Les trois sports majeurs en Nouvelle-Zélande sont le rugby, la voile et le cricket. Oublions le cricket, je n’ai jamais compris les règles et les Kiwis ne sont pas les meilleurs à ce sport (jamais finaliste d’une Coupe du Monde). En revanche, les fameux All Blacks dominent le rugby mondial depuis toujours. Et cette année, avec la Coupe du Monde de Rugby qui démarre la semaine prochaine en Nouvelle-Zélande, je parie volontiers ma chemise qu’ils soulèveront la coupe Webb Ellis des Champions du Monde. Comme en 1987, lors de la première édition disputée chez eux.

 

Mais ce qui nous intéresse plus précisément (du moins pour ce blog) sont les deux années suivantes, 2012 et 2013.

 

D’abord, parce que les Néo-Zeds sont de retour sur la Volvo Ocean Race (ex-Whitbread). Et là, attention danger ! Doubles vainqueurs de la Whitbread en 1990 et 1994, avec Sir Peter Blake puis Grant Dalton, les Kiwis seront de redoutables adversaires pour Franck Cammas et son Groupama 4. Mais aussi pour les trois autres nouveaux bateaux spécialement construits pour la prochaine édition (Puma, Telefonica et Abu Dhabi), ce qui nous promet une belle bagarre autour du monde. Team New Zealand, aujourd’hui dirigée par Grant Dalton, est devenue l’équipe référence dans le monde de la voile. Quel que soit le bateau sur lequel ils régatent (Class America, TP52, Extreme 40, AC45), les Néo-Zeds finissent toujours premiers ou deuxièmes. Ça laisse rêveur…

 


Le VO70 Camper Team New Zealand signé Marcelino Botin. © photo Chris Cameron / Camper

 

En 2013 se disputera la Coupe de l’America à San Francisco. Et encore une fois, les Kiwis seront probablement les seuls capables de rivaliser avec le defender Oracle Racing pour s’emparer du vieux pichet d’argent (qui fêtait la semaine dernière ses 160 ans). Avec Artemis (défi suédois mené par des Américains), Team New Zealand est le seul challenger au travail depuis maintenant un an sur le design de leur futur AC72. Et comme l’a montré le premier America’s Cup World Series à Cascais mi-août, Dean Barker et sa bande n’apprécient rien d’autre que la victoire. La prochaine étape de ces régates préliminaires fait escale à Plymouth du 10 au 18 septembre. Regardez les régates en direct sur www.americascup.com, ça vaut le détour. Dès qu’il y a 15 nœuds de vent, cela devient vraiment très spectaculaire…

 

Coupe du Monde de Rugby, Volvo Ocean Race et Coupe de l’America… La Nouvelle-Zélande pourrait réaliser en trois ans un triplé qui remettrait du baume au cœur à cette population traumatisée par les terribles séismes du début d’année.

 


Avec sa garde-robe rouge, difficile de ne pas repérer Emirates Team New Zealand souvent en tête des régates d’AC45 à Cascais. © photo : Gilles Martin-Raget / America’s Cup.

 

 

 

 

* Aotearoa est le nom maori de la Nouvelle-Zélande et signifie Pays Au Long Nuage Blanc.