Eh non, malheureusement, ce n’est pas cette année qu’on verra un Français remporter le World Match Racing Tour, et du même coup décrocher le titre de Champion du Monde de Match-Racing.

 

Mathieu Richard a ultra dominé la saison dernière, remportant trois épreuves et échouant d’un rien sur la dernière. Le titre lui échappe de peu, au profit du déjà légendaire Ben Ainslie. Cette année, Mathieu est totalement hors sujet. 7e en Allemagne, 5e en Corée, 3e au Portugal, puis deux fois 7e en Suède et en Suisse la semaine dernière. Pas glorieux pour le vice-champion du monde. Il occupe logiquement la 7e place du classement provisoire après six manches.

 

Juste devant lui, en sixième position, Damien Iehl a connu son quart d’heure de gloire à Marseille, où il s’est imposé en ouverture de la saison. Et depuis, lui aussi connaît quelques déboires. 5e, 10e, 9e et deux fois 6e. Rien ne va plus… A deux étapes de la fin du World Tour, il faudrait un miracle pour que l’un de nos deux tricolores décroche le titre.

 


Les conditions sont généralement légères, très légères, sur le lac de St-Moritz. © photo : Chris Davies / WMRT

 

Heureusement, dans l’équipe de France de Match-Racing, il y en a toujours un pour remonter le niveau. A la surprise générale, c’est Pierre-Antoine Morvan qui a atteint ce week-end la finale du St-Moritz Match Race. Malheureusement, faute de vent, la finale n’a pu se disputer et Torvar Mirsky, mieux classé en Round Robin, s’est vu couronner Roi de la Montagne, comme le veut la tradition sur cette étape.

 

Quant au titre de Champion du Monde 2011, il devrait se jouer entre les trois premiers, séparés de seulement 6 points. Ian Williams, actuel leader et double Champion du Monde 2007 et 2008. Francesco Bruni, auteur d’un excellent début de saison avant de craquer sur les deux dernières épreuves (6e, 1er, 2e, 2e, 12e et 8e). Et le surprenant jeune Australien Torvar Mirsky qui, pour l’anecdote, fut recruté par le Venezia Challenge en vue de la Coupe de l’America quelques semaines avant que celui-ci ne soit exclu de la 34e édition pour des raisons qu’on ignore encore – il n’aurait pas rempli les conditions d’inscription, sans plus de détail.

 

Les deux dernières étapes du WMRT se dérouleront aux Bermudes, du 3 au 9 octobre, puis en Malaisie, pour la dernière qui compte double, du 22 au 27 novembre.