En ce moment, en Grande-Bretagne, tout tourne autour du triple champion olympique. Après l’épisode de l’altercation à l’arrivée d’une manche des Championnats du Monde de Finn à Perth (qui lui a coûté le titre mondial), Big Ben va refaire parler de lui mardi matin à 11h00 au Royal Festival Hall de Londres, en marge du London Boat Show.

 

 

© photo : D.R.

 

Cette fois-ci, il s’agit de son avenir post-Jeux Olympiques. Et les nombreuses rumeurs outre-Manche lui prédisent un retour sur la Coupe de l’America. Pour mémoire, après avoir œuvré comme second barreur de Team New Zealand pour la Coupe 2007 à Valence, Ben Ainslie occupait jusqu’à octobre 2010 le rôle de skipper de Team Origin, le challenger britannique pour la 34e édition qui a participé aux différents Louis Vuitton Trophy. Mais le retrait de Sir Keith Mills, qui militait pour rester en monocoque, a mis un terme au projet britannique.

 

Un nouveau challenger britannique serait donc sur les rangs, et s’organiserait autour d’Ainslie. Mais participera-t-il à la 34e édition à San Francisco ? Ou bien souhaite-t-il seulement, dans un premier temps, s’inviter sur le circuit des America’s Cup World Series en AC45 ?

 

Si vous souhaitez la primeur de cette annonce, vous pourrez suivre mardi matin sa conférence de presse en direct depuis le site Internet yachtracing.biz.

 

MAJ 12.01.12 :

Ben Ainslie Racing. C’est donc le nom de la nouvelle équipe britannique qui rejoindra le circuit des America’s Cup World Series après les JO pour la 2e saison d’AC45. Mais dès que celle-ci sera terminée après quatre épreuves (deux à San Francisco en août puis Venise et Naples en avril et mai 2013), Ben Ainslie rejoindra Oracle Racing pour l’aider dans la défense de la 34e Coupe de l’America sur les catamarans géants à aile AC72. Une nouvelle qui a fait pas mal de bruit dans le Landerneau de l’America’s Cup et n’a pas forcément fait plaisir aux challengers déjà engagés…