Ça c’est la classe !

 

Contourner le cap Horn en tête sur la Volvo Ocean Race inspire le respect.

Chapeau à tout l’équipage de Groupama 4 pour cette performance qui ne fait que confirmer la progression des hommes de Franck Cammas, déjà victorieux à Auckland de l’étape précédente.

 

Mais à bord du VO 70 vert et orange, il y a un marin qui inspire aussi le respect pour avoir franchi aujourd’hui le cap Horn pour la… neuvième fois !

 

Je me souviens d’Hervé Jan demandant à ne pas être réveillé pendant son quart de repos au passage de son huitième cap Horn… L’équipier le plus recherché des années 90-2000 vient d’être dépassé par un de ses anciens compères avec qui il a décroché le Trophée Jules Verne en 1997 (sur le Sport-Elec d’Olivier de Kersauson en 71 jours) et remporté la Transat Jacques Vabre 1999 en monocoque Imoca.

 

A l’endroit, à l’envers, en monocoque, équipage et solitaire, en multicoque, encore en équipage comme en solitaire, Thomas Coville a franchi le mythique rocher dans tous les sens, et de toutes les manières.

 

Et sur la photo ci-dessous (c’est le deuxième du haut en partant de la droite), il a l’air aussi heureux et fier que la première fois… Ça c’est la classe !

 

 

© photo : Yann Riou / Groupama Sailing Team