C’est ce jeudi que doit se réunir à Itajai le jury de la Volvo Ocean Race pour statuer sur l’infraction commise par Telefonica lors de la 4e étape entre Sanya et Auckland. En l’occurrence, avoir embarqué une trinquette en plus des huit voiles autorisées à bord.

 

Une faute lourde, aux conséquences bien plus importantes que d’embarquer une bouteille d’eau ou une gamelle de trop ! (référence à l’affaire Lunven l’an dernier qui lui a coûté la victoire finale sur la Transat Bénodet-Martinique)

 

De combien de points vont être pénalisés les Espagnols. 5 points, soit l’équivalent d’une place ? 10 points ? Ou seront-ils carrément disqualifiés de cette étape ? Ce qui les priverait des 20 points inscrits à Auckland pour leur 3e place. Soit l’écart au général entre Telefonica et Groupama 4 !

 

D’après un membre éminent de Team New Zealand rencontré à Naples, les Espagnols n’écoperont d’aucune pénalité. Ou alors de 1 ou 2 points, ce qui serait dérisoire eu égard à l’infraction commise. Pourquoi ? Pour des raisons politiques ! D’après lui, la Volvo Ocean Race, installée en Espagne, souhaiterait ardemment la victoire finale de Telefonica. On verra si la sanction lui donne raison… ou pas !

 

Personnellement, ça m’embêterait qu’il ait raison…