La 34e Coupe de l’America à San Francisco en 2013 pourrait marquer la dernière participation de Team New Zealand. En cas de défaite, l’équipe de Grant Dalton ne reviendrait certainement pas disputer la 35e édition, surtout si Oracle Racing conserve l’aiguière d’argent.

 

 

Les raisons sont d’abord financières. Difficile pour ce petit pays de moins de 5 millions d’habitants de réunir les fonds pour participer avec les moyens de gagner. Ce qui représente un budget de 70 à 100 millions d’euros !

 

D’après Dean Barker, le skipper de TNZ, la 34e édition en AC72 à San Francisco coûtera bien plus cher que la 32e en Class America à Valence. Il estime que les heures de construction sont multipliées par cinq, passant de 25 000 heures de travail pour un Class America à 125 000 heures pour un AC72 ! Autre exemple des prix pharaoniques : une seule dérive coûterait 200 000 euros. Comme ils ont le droit d’en construire dix, soit cinq paires, cela fait un budget “dérives” de 2 000 000 d’euros…

 

En cas de victoire, les Kiwis reviendraient au monocoque, dans l’esprit des AC90 imaginés un moment par Alinghi pour la 33e édition. Sinon, la Coupe de l’America risque de se passer des All Blacks de la voile pour la première fois depuis leur apparition en 1986…