C’est ainsi que sont surnommés les matchs de rugby opposant la France et l’Angleterre.

 

Philippe Gouard, le DTN de la FFVoile, n’a jamais caché ses ambitions pour les Jeux de Londres. Rapporter six médailles et prendre la première place des nations aux Anglais qui dominent la voile olympique depuis quelques années.

 

Vu les résultats de la SOF, qui rappelons-le est désormais une étape de la Coupe du Monde ISAF, tous les espoirs sont permis.

 

Les Français ont décroché sept médailles, contre quatre pour nos meilleurs ennemis.

 

Sur leurs sept médailles, nos tricolores en ont rapporté trois en or grâce à Julien Bontemps (RS:X), Manu Dyen et Stéphane Christidis (49er) et l’incontournable Damien Seguin (2.4mR), contre deux pour les Anglais avec Iain Percy et Andrew Simpson (Star) et le trio John Robertson/Hannah Stodel/Steve Thomas (Sonar).

 

Certes, les Britanniques, ultra dominateurs en Finn avec Ben Ainslie, Giles Scott et Ed Wright, n’avaient pas fait le déplacement à Hyères. Mais on sait aussi que nos Quatre-Septistes Hommes Pierre Leboucher et Vincent Garos, sont aussi capables de mettre tout le monde d’accord sur une compétition. Que les filles du match-racing tricolore Claire Leroy, Marie Riou et Elodie Bertrand ont longtemps occupé la place de numéro 1 mondial. Et que Jonathan Lobert en Finn a déjà rivalisé avec Big Ben.

 

Il est aussi intéressant de noter que derrière les deux médailles d’or anglaises sur la SOF se trouvent immédiatement deux équipages français en argent – Xavier Rohart/Pierre-Alexis Ponsot (Star) et Bruno Jourdren/Nicolas Vimont Vicary/Eric Flageul (Sonar) –  qui rêvent forcément d’inverser les places à Weymouth en août prochain.

 

Bref, le crunch ne sera pas facile à remporter cette année aux JO de Londres, mais nos sélectionnés ont de vrais atouts à faire valoir.

 

ps : ne manquez pas sur notre site les deux excellentes vidéos réalisées par François Déliac et Manon Borsi qui sont allés à la rencontre des sélectionnés français pour les JO. A voir ici (pour le RS:X Homme, Match Race, Finn et Laser) et là (pour le 49er, le RS:X Femme, le Star et le 470 Homme)