Franck Cammas et les frères Peyron sont arrivés dans le Money Time*.

 

Pour Franck Cammas, en tête du classement général de la Volvo Ocean Race (au cas où vous ne le sauriez pas !), il lui manque 20 points pour être assuré de la victoire finale et réaliser l’un des plus grands exploits français de l’histoire de la voile.

 

Sachant qu’il ne reste que deux régates In-Port à Lorient et Galway et la dernière étape entre ces deux villes, l’équipage de Groupama 4 peut “se contenter“ de finir 4e de l’étape (soit 15 points) et 4e et 5e sur six concurrents des régates In-Port, ce qui leur rapporterait les 5 points manquants.

 

Pour rappel, l’équipage de Groupama 4 a terminé respectivement à la 3e, 4e, 2e, 1ère, 3e, 3e, 2e et 1ère place des huit premières étapes et a connu une superbe progression en régates In-Port avec des places de 5e, 5e, 2e, 5e, 3e, 1er, 2e et 1er.

 

Mais ce serait mal connaître Franck Cammas de penser qu’il va assurer tranquillement. Ce compétiteur né fera tout pour enfoncer le clou et remporter les trois dernières courses.

 

L’heure de récolter les fruits de deux ans de travail sur ce projet Volvo Ocean Race va bientôt sonner pour Franck Cammas et ses hommes.

 

Battre les Anglo-Saxons sur leur terrain favori, à savoir la course en équipage, est un plaisir que Bruno Peyron aimerait partager avec Franck Cammas.

 

Les frères Peyron sont aussi entrés dans le money time. Mais celui de la recherche de budget ! Il ne reste plus que 30 jours à Bruno et Loïck pour trouver les 10 millions d’euros manquant à leur budget de 15 millions afin d’assurer la participation d’une équipe française à la Louis Vuitton Cup 2013 à San Francisco. Le 1er août, il faudra verser les 200 000 $ d’inscription.

 

Grâce au talent de nos marins français (Loïck Peyron l’a prouvé en remportant l’étape vénitienne des America’s Cup World Series en mai), au savoir-faire des constructeurs hexagonaux et à l’accord architectural passé avec le defender Oracle Team USA qui assurera à nos tricolores de disposer d’un excellent AC72, on sait qu’Energy Team possède les atouts pour briller sur la Louis Vuitton Cup et pourquoi pas réaliser un exploit à la hauteur de celui qu’on souhaite ardemment à Franck Cammas.

 

Depuis quarante ans, la France a participé à toutes les épreuves éliminatoires des challengers qui précèdent la Coupe de l’America à proprement parlé. Soit onze participations consécutives ! A l’heure où la France brille en voile, des séries olympiques au Trophée Jules Verne en passant par la Volvo Ocean Race, il serait inimaginable qu’elle soit absente de la plus grande et la plus ancienne épreuve de voile au monde…

 

 

 

 

* Cette expression vient du basket américain et correspond aux dernières minutes de jeu, là où la victoire se joue lorsque le score est serré.