Alors que débute demain la sixième épreuve des America’s Cup World Series à Newport, la Coupe de l’America est en effervescence en ce moment.

 

Pour preuve, ci-dessous cette photo à la hune (parue en scoop ici) que nous publiions lundi où l’on voit l’un des AC45 d’Oracle Team USA en plein vol grâce à ses foils en L.

 

© photo : Guilain Grenier (Oracle Team USA)

 

On y voit également que l’aile présente une protubérance dans sa partie basse qui ne correspond pas aux ailes monotypes utilisées sur le circuit des AC45. Pour info, Oracle possède quatre AC45. Deux régatent sur le circuit des ACWS avec James Spithill et Russell Coutts (de retour à la barre à la place de Darren Bundock). Les deux autres, basés à San Francisco, servent de laboratoire pour tester différentes ailes et différentes formules de foils.

 

Le 1er juillet les équipes pourront mettre à l’eau leur premier AC72. Nul doute que le defender américain sera le premier à sillonner la baie de San Francisco sur ces fabuleuses machines. En attendant de les voir naviguer, l’architecte naval François Chevalier (collaborateur de longue date de Voiles et Voiliers) a publié hier sur son blog (à voir ici avec les explications) les plans de la coque de l’AC72 de Team New Zealand, redessinée d’après des photos de l’arrivée des coques à Auckland ce week-end. Un AC72 qui a été en grande partie dessiné par une équipe d’architectes français réunis autour de l’architecte naval en vogue Guillaume Verdier.

 

© François Chevalier

 

Arrivée de l’une des coques du catamaran à aile AC72 de Team New Zealand sur Viaduct Basin, le port d’Auckland. © photo : TNZ

 

Team New Zealand compte tirer ses premiers bords fin juillet. Dans une interview au NZ Herald (à lire ici), Grant Dalton, le patron de l’équipe kiwi, dit s’entraîner tous les jours pour être suffisamment en forme. A 54 ans, Dalton ne voudrait surtout pas rater les premières navigations sur ces machines ultra puissantes.

 

Sans la casse de sa première aile à l’entraînement à Valence sur l’ex-60 pieds Orma Bonduelle rallongé à 72 pieds, Artemis aurait probablement été le premier à mettre à l’eau son AC72 dès le 1er ou 2 juillet. Mais cette casse a entraîné un certain retard pour le challenger suédois qui ne naviguera sur son AC72 à Valence que courant du mois de juillet. Les premières images de ces AC72 naviguant à San Francisco, Auckland ou Valence risquent d’être impressionnantes. Vivement les premiers vols !