Skip to Content

Monthly Archives: juillet 2012

Objectif 6 !

Par

Les Jeux Olympiques de Londres 2012 ont débuté hier soir par l’énorme cérémonie d’ouverture.

 

Pour nos athlètes de l’Equipe de France de voile olympique, les premières régates commencent demain dimanche avec deux parcours techniques pour les Finn, les Star et le match-race féminin.

 

Les médailles seront distribuées à partir du 5 août.

 

Pour ne rien rater des chances de médailles françaises lors des medal race (la dernière manche réservée aux 10 premiers et qui compte double), voici ci-dessous les dates, horaires (en heure française), séries et représentants français (en cliquant sur leur nom, vous accéderez aux excellentes présentations de nos représentants par Manon Borsi dans nos Infos à la Hune)

 

5 août 14h : Star, Xavier Rohart / Pierre-Alexis Ponsot

5 août 15h : Finn, Jonathan Lobert

6 août 14h : Laser Radial, Sarah Steyaert

6 août : 15h : Laser, Jean-Baptiste Bernaz

7 août 14h : RS:X Hommes, Julien Bontemps

7 août 15h : RS:X Femmes, Charline Picon

8 août 14h : 49er, Manu Dyen/Stéphane Christidis

9 août 14h : 470 Hommes, Pierre Leboucher/Vincent Garos

10 août 14h : 470 Femmes, Camille Lecointre/Mathilde Géron

11 août 14h : Match-Race, Claire Leroy/Marie Riou/Elodie Bertrand

 

Pour rappel, Philippe Gouard, le DTN de la Fédération Française de Voile, a placé à six médailles l’objectif des “voileux“ tricolores. Un objectif très ambitieux lorsqu’on sait que depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, la France n’a rapporté que douze médailles (6 Or, 2 Argent et 4 Bronze). Six, c’est donc la moitié de la collecte française de médailles depuis 1948 (16 Jeux Olympiques).

 

Voici ci-dessous la liste des médailles rapportées par la voile depuis 1896 et les premiers Jeux Olympiques modernes.

 

JO de Pékin 2008 :

- Argent : Julien Bontemps (RS :X)

- Bronze : Nicolas Charbonnier/Olivier Bausset (470)

- Bronze : Guillaume Florent (Finn)

 

JO d’Athènes 2004 :

- Or : Faustine Merret (planche à voile)

- Bronze : Xavier Rohart/Pascal Rambeau (Star)

 

JO de Sydney 2000 : 0 médaille !

 

JO d’Atlanta 1996 : 0 médaille !

 

JO de Barcelone 1992 :

- Or : Franck David (planche à voile)

- Or : Yves Loday/Nicolas Hénard (Tornado)

 

JO de Séoul 1988 :

- Or : Thierry Péponnet/Luc Pillot (470)

- Or : Jean-Yves Le Déroff/Nicolas Hénard (Tornado)

 

JO de Los Angeles 1984 :

- Bronze : Thierry Peponnet/Luc Pillot (470)

 

JO de Moscou 1980 : boycott des Jeux par trois fédérations (équitation, voile, tir)

 

JO de Munich 1972 :

- Or : Serge Maury (Finn)

- Argent : Marc Pajot/Yves Pajot (Flying Dutchman)

 

JO de Los Angeles 1932 :

- Or : Jacques Lebrun (Finn)

 

JO d’Amsterdam 1928 :

- Or : Virginie Hériot/Jean Lesieur/André Derrien/Donatien Bouché/André Lesauvage/Carl de la Sablière (8 M JI)

 

JO de Paris 1924 :

- Bronze : Louis-Charles Bréguet/Pierre Gauthier/Robert Girardet/André Guerrier/Georges Mollard (8 M JI)

 

JO d’Anvers 1920 :

- Argent : Robert Monier/Félix Picon/Albert Weil (6 M JI)

 

JO de Stockholm 1912 :

- Or : Amédée Thubé/Gaston Thubé/Jacques Thubé (6 M JI)

 

JO de Londres 1908 :

- Bronze : Henri Arthus/Louis Potheau/Pierre Rabot (6 M JI)

 

JO de Paris 1900 :

La voile occupait une grande place dans ces Jeux avec beaucoup de séries représentées. La France a décroché 3 médailles d’Or, 8 médailles d’Argent et 8 médailles de Bronze.

 

 

 

AC 72 première !

Par

 

Le premier AC 72 de l’histoire de la Coupe de l’America sera mis à l’eau demain aux antipodes.

 

Mercredi, Team New Zealand a sorti son catamaran de 22 mètres de sa base d’Auckland et a installé pour la première fois l’aile de 40 mètres de haut.

 

Samedi, lors d’une cérémonie retransmise en directe à la télévision néo-zélandaise à 18h00 (8h du matin en France visible sur le blog d’ETNZ), le premier des deux AC 72 Kiwis sera baptisé en grande pompe devant des milliers de spectateurs.

 

Grant Dalton, le patron d’Emirates Team New Zealand veut que cette fête soit d’abord celle des Néo-Zélandais qui continue de soutenir leur équipe. 1200 personnes tirant sur une même corde ensemble déclencheront la bouteille de champagne qui ira se briser sur le bateau.

 

Voici l’une des premières images de ce nouvel AC 72.

 

© photo : Chris Cameron / ETNZ

 

 

 

Cap sur les JO

Par

A peine la Volvo Ocean Race terminée, certains regards se sont immédiatement tournés vers les Jeux Olympiques.

A peine couronné de son historique victoire, Franck Cammas évoque déjà son avenir. Pas sûr qu’en pleine crise économique, et alors que Groupama doit faire des économies un peu partout, son fidèle sponsor (14 ans déjà !) soit prêt à remettre 10 à 15 millions d’euros sur la table pour défendre son titre lors de la prochaine Volvo Ocean Race 2014-15. Quand bien même celle-ci se disputera en monotype pour limiter les coûts – ce qui reste d’ailleurs à prouver.

Du coup, notre super champion se tourne vers différente solution. En cas de projet Volvo Ocean Race, le Tour de France à la Voile 2013 pourrait faire partie de son agenda qu’on imagine forcément chargé.

 

Mais c’est surtout des Jeux Olympiques que Franck a parlé à la fin de son tour du monde. Il aimerait disputer les JO 2016 à Rio en catamaran de sport, sur le Nacra 17 récemment élu.

 

Comme le retour du catamaran aux JO – depuis l’arrêt du Tornado après Pékin – se réalisera avec un équipage mixte, il a même commencé son casting pour recruter l’équipière idéale.

 

En attendant, deux autres concurrents de la Volvo Ocean Race n’ont pas festoyé longtemps en Irlande. Iker Martinez et Xabi Fernandez, respectivement skipper et régleur de Telefonica, n’auront même pas eu le temps de souffler entre l’arrivée à Galway et la reprise des entraînements en 49er puisqu’ils représenteront l’Espagne sur le plan d’eau de Weymouth début août.

 

 

Historique !

Par

 

Ils auraient pu se contenter de la 4e place pour remporter la Volvo Ocean Race 2011-12. Mais Franck Cammas et son équipage ont tout fait pour remporter cette dernière étape et réaliser la passe de quatre après leurs trois dernières victoires sur les trois dernières courses (In-Port de Lisbonne, étape 8 Lisbonne-Lorient et In-Port de Lorient).

 

Ils n’ont pas réussi ce grand chelem, mais ont franchi la ligne en 2e position à Galway, 7 minutes derrière Camper Team New Zealand qui remporte sa première étape après neuf mois de course. Telefonica en a remporté trois (les trois premières), Puma et Groupama 4 en ont décroché deux tandis qu’Abu Dhabi et Camper TNZ comptent une seule victoire d’étape. Finalement, les cinq nouveaux bateaux de cette course ont tous remporté au moins une manche. Preuve, s’il le fallait, que cette 11e édition était probablement la plus disputée de l’histoire de cette course, malgré le plateau le plus réduit avec seulement six équipages au départ d’Alicante en novembre dernier. Seul Sanya (ex-Telefonica Blue de 2008) n’a encore rien remporté. Il lui reste la dernière régate In-Port de Galway pour y pallier.

 

En attendant, cette victoire française avant même la dernière régate est tout simplement HISTORIQUE ! Seul Lionel Péan sur l’Esprit d’Equipe a réussi à remporter la Whitbread en 1986. A l’époque, la course se disputait encore (pour la dernière fois) en temps compensé. La performance de Groupama 4 aujourd’hui est à classer parmi les plus grands exploits maritimes français. Dans une interview accordée à L’Equipe samedi dernier, Franck Cammas racontait que pendant les briefings les Anglo-Saxons surnommaient les Latins les “Monkeys“ (singes). Cette victoire finale est la meilleure réponse à leur apporter…