Ils auraient pu se contenter de la 4e place pour remporter la Volvo Ocean Race 2011-12. Mais Franck Cammas et son équipage ont tout fait pour remporter cette dernière étape et réaliser la passe de quatre après leurs trois dernières victoires sur les trois dernières courses (In-Port de Lisbonne, étape 8 Lisbonne-Lorient et In-Port de Lorient).

 

Ils n’ont pas réussi ce grand chelem, mais ont franchi la ligne en 2e position à Galway, 7 minutes derrière Camper Team New Zealand qui remporte sa première étape après neuf mois de course. Telefonica en a remporté trois (les trois premières), Puma et Groupama 4 en ont décroché deux tandis qu’Abu Dhabi et Camper TNZ comptent une seule victoire d’étape. Finalement, les cinq nouveaux bateaux de cette course ont tous remporté au moins une manche. Preuve, s’il le fallait, que cette 11e édition était probablement la plus disputée de l’histoire de cette course, malgré le plateau le plus réduit avec seulement six équipages au départ d’Alicante en novembre dernier. Seul Sanya (ex-Telefonica Blue de 2008) n’a encore rien remporté. Il lui reste la dernière régate In-Port de Galway pour y pallier.

 

En attendant, cette victoire française avant même la dernière régate est tout simplement HISTORIQUE ! Seul Lionel Péan sur l’Esprit d’Equipe a réussi à remporter la Whitbread en 1986. A l’époque, la course se disputait encore (pour la dernière fois) en temps compensé. La performance de Groupama 4 aujourd’hui est à classer parmi les plus grands exploits maritimes français. Dans une interview accordée à L’Equipe samedi dernier, Franck Cammas racontait que pendant les briefings les Anglo-Saxons surnommaient les Latins les “Monkeys“ (singes). Cette victoire finale est la meilleure réponse à leur apporter…