Skip to Content

Monthly Archives: septembre 2012

Pas bon signe !

Par

 

Le départ du skipper australien Nathan Outteridge de Team Korea pour rejoindre le challenger suédois Artemis n’est pas de bon augure pour le 4e challenger déclaré.

 

Champion olympique de 49er cet été à Londres, Nathan Outteridge a montré toute l’étendue de son talent sur les différents America’s Cup World Series à la barre de l’AC45 White Tiger. S’il quitte Team Korea pour rejoindre Artemis, comme l’avait fait l’Anglais Chris Draper l’hiver dernier pour rejoindre Luna Rossa, c’est probablement pour deux raisons possibles.

 

Soit qu’Artemis lui a fait une proposition difficile à refuser. Soit que Team Korea n’a toujours pas réuni le budget pour construire un AC72 et que Nathan Outteridge ne voit pas d’avenir dans cette équipe.

 

C’est peut-être aussi pour les deux raisons.

Si Energy Team a décidé de jeter l’éponge le 1er août faute de moyens, c’est que les frères Peyron considéraient qu’il fallait absolument démarrer la construction de leur AC72 avant le 1er septembre pour être prêt à temps pour la Louis Vuitton Cup.

 

Oracle Team USA, Team New Zealand et Artemis ont déjà mis à l’eau leur premier grand catamaran à aile. Luna Rossa en fera de même le mois prochain – avec l’aide de Franck Cammas cet hiver pour la mise au point de l’AC72 italien. En revanche, aucune information ne filtre de côté de Team Korea concernant une date de mise à l’eau possible ou seulement le début de la construction de leur catamaran.

 

Dans l’hypothèse où Team Korea serait toujours au point mort aujourd’hui, on peut penser que ses chances de participation à la Louis Vuitton Cup en juillet 2013 sont plus que réduites.

 

Ils ne seraient alors que trois challengers (Artemis, Team New Zealand et Luna Rossa) pour la Louis Vuitton Cup. Même pas de quoi faire des demi-finales !

La révolution de la Coupe de l’America aurait un petit goût amer…

 

 

Et ça vole !

Par

 

Les premières images des AC 72 en vol sont époustouflantes.

 

Si vous ne l’avez pas encore vue (ce qui serait surprenant !), regardez cette vidéo sur notre site des premières sorties d’Oracle Team USA et de Team New Zealand (à voir ici).

 

Martin Tasker, célèbre journaliste néo-zélandais, est tout simplement halluciné par la vitesse de l’AC72 kiwi. Il faut dire que le sillage du bateau moteur sur lequel il se trouve pour suivre le catamaran à aile est juste monstrueux.

 

Voici ci-dessous une jolie image de Team New Zealand en plein vol. Il est intéressant de regarder la forme des foils. A la différence d’un Moth à foils par exemple, les AC 72 n’ont pas le droit d’avoir de volet orientable en bas des foils ni sur les safrans.

 

© photo : Chris Cameron / Emirates Team New Zealand

 

Les foils ne peuvent être réglés que sur un axe vertical (monter ou descendre) et les safrans ne peuvent que pivoter autour d’un axe vertical pour diriger le bateau.

 

Une contrainte qui pourrait rendre le vol d’autant plus compliqué à maintenir mais que les ingénieurs des différents design team ont semble-t-il résolu.

 

Ocean’s Twenty

Par

 

C’était le titre du très beau film réalisé par Nefertiti sur le Vendée Globe 2004-05.

 

Eh bien ils devraient être encore 20 solitaires au départ de la prochaine édition le 10 novembre prochain. Pas mal en temps de crise !

 

Malgré le retrait d’Anne Liardet cette semaine, le Polonais Zbigniew Gutkowksi, 2e de la dernière Velux 5 Oceans, devrait rallonger la liste des 19 concurrents déjà en lice.

 

J’en profite pour vous inviter à regarder un autre très beau documentaire (26’) au titre une nouvelle fois évocateur, Ocean’s Eleven, diffusé dans l’émission Intérieur Sport de Canal+ fin août (à voir ici).

 

Hélène Cougoule y retrace la superbe victoire de Franck Cammas et ses dix équipiers sur la Volvo Ocean Race. Les images sont splendides, évidemment puisque ce sont en grande partie celles de Yann Riou. Mais la musique aussi est parfaite et procure de belles émotions…

 

 

Trois AC72 à l’eau

Par

 

Oracle a mis à l’eau puis navigué la semaine dernière sur son premier AC72 en baie de San Francisco.

 

Il est intéressant de noter la structure centrale du catamaran américain qui se rapproche du Alinghi V de 2010 avec cette mini carène qu les deux autres AC72 mis à l’eau (TNZ et Artemis) n’ont pas.

 

 

L’AC72 d’Oracle Team USA lors de sa mise à l’eau. © photo : Guilain Grenier / Oracle Team USA

 

Et voici les deux autres AC72 d’Artemis et de Team New Zealand. On attend désormais le quatrième AC72, celui de Luna Rossa, qui devrait être un sistership (ou presque) de celui de Team New Zealand.

 

© photo : Sander van der Borch / Artemis Racing

 

 

© photo : Chris Cameron / Emirates Team New Zealand