L’annonce récente des nominés au titre de Marin de l’Année 2012, m’a soudainement rappelé que l’ISAF a également dévoilé il y a quelques semaines sa liste des marins susceptibles de décrocher le titre Rolex ISAF Sailor Of The Year.

 

Et si Franck Cammas, aujourd’hui en Nouvelle-Zélande à la barre de l’AC72 de Luna Rossa, fait logiquement partie des nominés par la Fédération Française de Voile pour sa victoire sur la Volvo Ocean Race, il ne l’est pas sur la liste ISAF. Pourquoi ?

 

Parce qu’il faut faire la demande (un peu comme la légion d’honneur !) et que personne ne l’aurait fait ni du côté de la Volvo Ocean Race ni du côté de Groupama, a-t-on entendu. Faux ! Cette demande a bien été déposée par Groupama.

 

Pourquoi donc alors ?

 

Un petit tour sur Internet permet de voir que, depuis la création en 1994 du titre de Marin de l’Année ISAF, tous les vainqueurs de la Whitbread/Volvo Ocean Race ont systématiquement été nominés. Grant Dalton (New Zealand Endeavour) en 1994, Paul Cayard (EF Language) en 1998, John Kostecki (Illbrück Challenge) en 2002, Mike Sanderson (ABN Amro One) en 2006 (titré) et Torben Grael (Ericsson 4) en 2009 (lui aussi titré). Tous donc, sauf Cammas ! Pourquoi ?

 

J’avoue que cette absence est assez incompréhensible.

 

On remarque également en épluchant la liste des 36 hommes et femmes titrés au cours des 18 premières années que 25 d’entre eux sont issus de la voile olympique. Et seulement deux Françaises ont reçu le tire de Marin ISAF de l’année, Isabelle Autissier en 1995 et Claire Leroy en 2007. Aucun Français ! La France et la course au large sont bien mal représentés…