Skip to Content

Monthly Archives: mai 2013

Un grand nounours

Par

Une semaine après la tragique disparition d’Andrew Simpson dans le chavirage de l’AC72 d’Artemis en baie de San Francisco, le monde de la voile est toujours sous le choc de ce terrible drame. Les enquêtes (des autorités américaines d’un côté et de l’organisation de la Coupe de l’America de l’autre) suivent leurs cours afin de déterminer les causes du décès du marin britannique.

 

J’ai eu la chance de naviguer avec Andrew Simpson en 2009 à Barcelone. C’était en TP52 lors de l’Audi MedCup à bord de Team Origin. Son calme et sa gentillesse, même dans les moments chauds de la course, contrastaient avec son physique de 2e ligne de rugby. Et contrastaient aussi avec le caractère bouillonnant de Ben Ainslie, le skipper, capable de hurler sur ses adversaires comme sur son équipage. Avec Iain Percy à la tactique, il y avait cette année-là juste cinq médailles d’or réunies dans cette cellule arrière !

 

Champion Olympique en Star avec Percy à Pékin, Andrew Simpson s’occupait de la stratégie à bord de Team Origin. La chose qui m’avait le plus surpris était sa capacité à déceler non seulement des risées à plus de 500 mètres, mais aussi de dire si la risée basculait légèrement à droite ou à gauche. C’était bluffant !

 

Et comme il était très doué et ne se trompait pas souvent, nous avions remporté la manche du jour avec une belle avance…

 

La Coupe de l’America et la voile d’une manière générale viennent de perdre un grand champion et un marin d’une grande gentillesse. Toutes mes pensées vont à sa famille et ses amis…

 

Andrew Simpson, médaille d’Or (à Pékin) et d’Argent (à Londres) en Star… © photo : DR

 

 

 Andrew Simpson et Iain Percy en Star. © photo : DR

 

 

Match-racing sur des foils !

Par

Artemis et Oracle Team USA se sont entraînés ensemble au match-racing avec leurs AC45 modifiés, c’est-à-dire dotés de foils.

 

Une façon de se familiariser avec les manœuvres de pré-départ lorsque les engins volent sur l’eau. D’après les équipiers interviewés, il est peu probable que les équipes s’entraînent au pré-départ avec des AC72, tellement les risques seront importants.

 

Cet entraînement commun du defender américain et du challenger of record suédois a engendré deux vidéos, réalisées par chacune des équipes, et qu’on peut voir ici. Assez intéressant, et surtout impressionnant…