Incroyable Franck Cammas et son équipage de Groupama 34 ! Ils n’ont pas dominé le Tour de France à la Voile, ils l’ont survolé, écrasant la concurrence comme jamais dans la longue histoire du Tour.

 

Cammas ne pouvant se contenter d’une petite victoire, il n’a rien lâché, jusqu’au bout, même quand la victoire finale était acquise trois jours avant la fin de l’épreuve. Entre Dunkerque et Marseille, l’équipage de Groupama 34 a remporté six étapes de ralliement sur neuf et seize parcours techniques sur vingt-huit ! En plus du classement général, Groupama remporte le classement général « technique » et le classement général « au large ». Une première depuis l’instauration de ces trois classements distincts ! Les autres n’ont eu le droit qu’aux miettes…

 

L’équipage de Groupama 34 vainqueur du Tour de France à la Voile 2013. © photo : Yvan Zedda / Groupama.

 

Pourtant, la concurrence, bien que peu nombreuse cette année (seulement 12 inscrits), ne manquait pas de qualité avec Courrier-Dunquerke 3 (Daniel Souben), Bretagne-Crédit Mutuel (Nicolas Troussel) et Sodebo (Thomas Coville). Mais voilà, Franck Cammas est un boulimique de victoires qui, parmi ses nombreux talents, possède celui des grands patrons de savoir très bien s’entourer.

 

Ainsi, pour remporter la Volvo Ocean Race l’an passé, Cammas avait fait appel au meilleur architecte de l’épreuve, Juan Kouyoumdjian, et recruté un équipage mélangeant l’expérience de la Volvo et du Figaro. Pari réussi.

 

Cette année, son objectif de la saison était le Tour de France à la Voile. Et une nouvelle fois, il a su mettre toutes ses chances de son côté, et a soigné son recrutement pour y arriver. Son équipage était ainsi composé d’un fidèle et ancien tacticien des années Orma, Tanguy Cariou (ex-Alinghi) et d’une partie de l’équipage vainqueur l’an dernier sur TPM-COYCH, dont le skipper Fabien Henry. Sans oublier Yann Riou, talentueux media man du tour du monde en équipage, et le désormais indispensable tacticien-navigateur Erwan Israël, déjà équipier sur la Volvo Ocean Race, et vainqueur du Tour 2012 sur TPM.

 

Le reste de l’équipage ne manquait pas de talent avec Christophe André, Maxime Paul, Arnaud Jarlegan, Devan Le Bihan, Julien Villon, Sébastien Marsset, Louis Viat, Malo Bessec et Matthieu di Russo.

 

A force de gagner toutes les courses auxquelles il participe, Franck Cammas possède l’un des plus beaux palmarès de la voile française. La Solitaire du Figaro, la Route du Rhum, la Volvo Ocean Race, trois Transat Jacques Vabre, le Tour de France à la Voile, le Trophée Jules Verne et six titres de Champion du Monde Orma comptent parmi ses plus prestigieuses victoires. Ne lui manque plus que le Vendée Globe et la Coupe de l’America pour parfaire son tableau de chasse !

 

Mais comme le solitaire ne l’attire plus, c’est vers la Coupe de l’America que Franck souhaite se tourner désormais. Un défi à la hauteur de ses ambitions. Avec Oracle Racing en 2009 et Luna Rossa l’hiver dernier, il a pu goûter l’expérience de la Coupe de l’intérieur d’une équipe. Alors qu’on assiste à une Coupe de l’America 2013 aussi palpitante technologiquement que frustrante sportivement, on peut rêver d’une future équipe française pour la prochaine édition. Et pourquoi pas d’une union sacrée entre Franck Cammas et Loïck Peyron (actuellement chez Artemis), nos deux marins les plus expérimentés en multicoques, qui ont les mêmes rêves de Coupe de l’America, la même soif de victoires et le même plaisir de relever des défis technologiques…