Large vainqueur de la Petite Coupe de l’America ce week-end, Franck Cammas vise désormais la grande… la vraie !

 

Et comme tout ce qu’il touche se transforme en or, on peut rêver de voir la France, non seulement participer, mais enfin rivaliser avec les meilleurs syndicats de la Coupe de l’America. A condition de trouver le budget !

 

Franck Cammas et Louis Viat à bord de Groupama C en vol vers une victoire écrasante dans la Petite Coupe de l’America. © photo : Yvan Zedda / Groupama.

 

Oublions un instant le début de carrière de Franck, entre 1997 et 2009, où il a notamment remporté tour à tour la Solitaire du Figaro, trois Transat Jacques Vabre, 35 Grand Prix Orma et six titres de Champion du Monde Orma à une époque où ce titre avait un sens – il y avait entre 10 et 20 trimarans sur les lignes de départ !

 

Et concentrons-nous sur les trois dernières années, depuis 2010. Cette année-là, Franck a juste décroché un nouveau record du Trophée Jules Verne et remporté sur le même maxi-trimaran la Route du Rhum avec un mât plus court et un petit vélo pour border ses voiles !

 

Dans la foulée, il lance le premier grand projet de participation française à la Volvo Ocean Race depuis l’échec de La Poste en 1993. Objectif : apprendre d’une première participation pour gagner la suivante. Ce ne sera pas nécessaire. La première fut la bonne ! Un triomphe planétaire dans l’épreuve favorite des Anglo-Saxons…

 

Il commence à penser, à rêver et même à évoquer la Coupe de l’America. Mais crise oblige, Groupama, son fidèle sponsor depuis 1998, est obligé de réduire la voilure. Pas grave, Franck va faire autre chose en attendant d’assouvir sa soif de conquête.

 

En 2013, Franck se contentera d’un titre de Champion de France de match-racing (objectif America, n’oubliez pas), de la victoire sur le Tour de France à la Voile dès sa première participation (objectif maintenir un équipage au haut niveau) et donc ce week-end du titre de Champion du Monde de Class C sur des petits catamarans à aile rigide (toujours l’America en ligne de mire !)

 

Bref, il a tout gagné ces trois dernières années…

 

Reste une question en suspend maintenant que la 35e édition de la Coupe de l’America est son prochain challenge, comment combiner cet objectif avec une préparation olympique en Nacra 17 ? Deux projets à temps plein !

 

Franck tranchera certainement en fonction du résultat de la recherche de budget pour la Coupe. Et de ce côté-là, le plus dur commence…