Sans Stan Honey, Directeur Technologique de la 34e America’s Cup, celle-ci n’aurait certainement pas connu un tel succès. C’est lui qui a vulgarisé cette 34e édition avec des incrustations qui ont permis au plus grand nombre de mieux comprendre les subtilités de la voile.

 

 

Un des exemples d’incrustations réalisées par LiveLine, le système créé par Stan Honey. © photo : DR.

 

 

Pour les fans de football américain, Stan Honey, est celui qui a inventé au milieu des années 90 la fameuse ligne jaune des 10 yards qui se déplace à chaque nouveau temps de jeu pour indiquer la distance à parcourir.

 

Pour les fans de voile, Stan Honey est un navigateur émérite qui a remporté le Trophée Jules Verne en 2010 à bord de Groupama 3. C’est d’ailleurs à bord du trimaran de Franck Cammas, pendant leur tour du monde record, que Stan a reçu un email de sa femme lui indiquant que Larry Ellison parlait de lui dans la presse. Le patron d’Oracle venait tout juste de battre Alinghi lors de la 33e America’s Cup et répondait à la question d’un journaliste lui demandant ce qu’il comptait faire désormais d’un point de vue télévisuelle avec la Coupe de l’America. Réponse de Larry : « Je vais recontacter un vieil ami navigateur, Stan Honey, et lui demander de mettre des lignes jaunes sur la mer ! » Les deux hommes avaient navigué ensemble en 1995 sur Sayonara, l’un des Maxis de Larry Ellison.

 

Le résultat est bien plus impressionnant que de simples lignes jaunes ! LiveLine, le système créé par Stan, ne s’est pas contenté de quadriller le plan d’eau. Le sillage et la vitesse des bateaux étaient incrustés dans l’image, tout comme de nombreuses autres informations, dont l’une des plus intéressantes étaient la traînée de l’aile matérialisée par des petites bulles bleues pour montrer la zone de vent perturbée par le bateau leader ou celui au vent. Parfait pour expliquer au grand public cette zone déventée. Une vraie réussite, récompensée par deux Emmy Winner for Technical Innovations in Sports TV Broadcast.

 

Pour Stan Honey, qui a également travaillé pour le baseball ou le championnat de Nascar, la technologie mise au point pour la Coupe de l’America est de loin la plus compliquée qu’il ait réalisée. Alors vraiment Stan, un grand merci…

 

Stan Honey, 58 ans, diplômé de Yale, élu Rolex Yachtsman of The Year 2010, et créateur de LiveLine, le système qui a permis de rendre l’America’s Cup compréhensible du plus grand nombre. © photo : Gilles Martin-Raget.