Bob Oatley et son fils Sandy sont à la tête du Challenger of Record australien de la prochaine America’s Cup, 35e du nom. Robert (son vrai prénom) Oatley est un richissime producteur de vin qui a fait fortune avec le Chardonnay Rosemount et une variété de Shiraz fort appréciée aux Etats-Unis. Avant le vin, Bob a débuté le business dans les années 60 dans l’industrie de la coco et dans les graines de café qu’il importait de Papouasie-Nouvelle Guinée pour ensuite les revendre dans le monde entier.  Un commerce si florissant qu’il fut récompensé par la Reine Elizabeth II de la Médaille de l’Empire Britannique pour sa contribution à l’économie de l’Australie. Rien de moins…

 

En voile, Bob Oatley est connu dans le monde anglo-saxon pour avoir remporté l’Admiral’s Cup et surtout quatre Sydney-Hobart consécutive avec ses célèbres super Maxi Wild Oats. Selon la presse australienne, Bob Oatley serait donc la personne la plus à même de monter un projet pour l’America’s Cup. Ça tombe bien…

 

Mark Richards, le skipper de Wild Oats XI (à gauche) et Bob Oatley lors de la victoire sur la Sydney-Hobart 2008. © photo : DR.

 

Quant à l’Hamilton Island Yacht Club, le yacht club représentant ce nouveau challenge, il suffit d’aller voir les premières photos de son site Internet et de découvrir son bâtiment ultra design et les quelques splendeurs des alentours (Hamilton Island est au pied de la Grande Barrière de Corail australienne) pour se dire qu’on irait bien faire un reportage sur place pour enquêter un peu plus profondément sur ce Challenger of Record sorti du chapeau par Oracle Team USA… Enfin, j’me comprends !

 

Le Hamilton Island Yacht Club, moderne, design et confortable… © photo : HIYC

 

 

Une vue des environs de Hamilton Island. Tout est dit… © photo : HIYC.