Skip to Content

Monthly Archives: novembre 2013

Le Roi de Rio

Par

Entre la qualification de nos footballeurs pour Rio et l’arrivée de la Transat Jacques Vabre à Itajai, on ne parle que du Brésil en ce moment.

 

Une autre information est passée presque inaperçue. Le 12e titre mondial – le 9e en Laser ! – du Brésilien Robert Scheidt lors des Mondiaux qui se sont terminés ce week-end à Oman. Dommage qu’il y manquait le Champion Olympique en titre, l’Australien Tom Slingsby, trop accaparé par Oracle Team USA sur la Coupe de l’America ces derniers mois pour pouvoir préparer ce Championnat du Monde. On aurait aimé voir la confrontation entre les deux hommes.

 

© photo : Mark Lloyd / Oman Sail

 

A 40 ans, et après six années passées en Star, Robert Scheidt a démontré qu’il était bien le Roi du Laser des vingt dernières années. Son premier titre mondial remonte à… 1995 ! Il a décroché son neuvième ce week-end. Auquel il faut ajouter trois titres mondiaux en Star… Rien que ça !

 

Peu connu du grand public, Scheidt est pourtant l’un des plus grands régatiers olympiques avec Ben Ainslie, Paul Elvstrom et Jöchen Schümann. Le Brésilien a décroché quatre médailles olympiques, deux en Or et deux en Argent. Qui sait s’il ne tentera pas d’en remporter une cinquième aux prochains Jeux Olympiques qui se dérouleront en 2016 à… Rio !

 

La loi des Séries

Par

9 jours de course sur la Mini Transat depuis le départ de Sada et déjà des écarts très importants entre les premiers et leurs poursuivants.

 

En proto, seul Benoît Marie (Benoitmarie.com, 667) tient le rythme du leader italien Giancarlo Pedote (Prysmian, 747) qui le précède de 25 milles. Mais les deux hommes comptent déjà plus de 100 milles d’avance sur le troisième Rémi Fermin (Boréal, 741).

 

Une troisième place menacée, non pas par l’Espagnol Bruno Garcia sur l’increvable Sampaquita (240), officiellement 4e en proto, mais par le premier concurrent en bateau de Série, Aymeric Belloir (Tout Le Monde Chante Contre Le Cancer, 810). Les deux solitaires ne sont séparés que de 1,2 mille en distance au but au pointage de midi ce vendredi ! Et sur son Nacira 6.50 de Série, Aymeric filait 0,9 nœud plus vite que le Proto dessiné et construit par Rémi Fermin… Avec près de 100 milles d’avance sur le deuxième bateau de Série, celui de la Suissesse Justine Mettraux (Teamwork, 824), Aymeric Belloir fait cavalier seul en tête des Séries et rivalise avec le 3e en proto… Chapeau !

 

© photo : Jacques Vapillon / Mini Transat 2013

 

Sacré Jumbo Jet !

Par

Trois jours après le départ – enfin le vrai ! – de la Mini Transat, l’Italien Giancarlo Pedote est en train de révéler une nouvelle fois l’incroyable potentiel du révolutionnaire proto 747 dessiné et construit par David Raison en 2010. En 2011, David avait remporté la 18e édition de la Mini Transat entre La Rochelle et Bahia avec quasiment 24 heures d’avance sur le deuxième, Thomas Normand.

 

Cete année, Giancarlo compte déjà près de 50 milles d’avance sur le deuxième, Bertrand Delesne, après seulement trois jours de course ! Plus de 15 milles d’avance gagnés par jour…

Déjà leader de la première étape entre Douarnenez et Sada (Espagne) avant qu’elle ne soit annulée par les organisateurs à cause de la météo dangereuse, le skipper italien écrase de nouveau la concurrence. Une véritable démonstration sur ce proto atypique que certains disaient uniquement taillé pour le reaching, mais pas pour les glissades au vent arrière. La preuve que si…

 

Bien qu’il puisse se passer encore beaucoup de choses sur cette 19e Mini Transat – il reste 2900 milles à parcourir au leader – cette domination sans partage depuis le départ témoigne de la justesse du pari audacieux de l’architecte David Raison. Si la Class 40 et l’Imoca ont modifié leurs jauges pour empêcher de voir fleurir des étraves rondes dans leurs flottes, nul doute qu’à l’avenir, d’autres Minis 6.50 prototypes reprendront ce concept qui, passé la surprise de 2011, est en train de s’affirmer comme la forme de coque la plus performante du moment… quelle que soit l’allure et les conditions !

 

© photo : Jacques Vapillon / Mini-Transat 2013

 

PS : David Raison avait demandé à obtenir le numéro 747 pour son Mini, clin d’œil au gros nez du Boeing 747, surnommé Jumbo Jet.