L’échéance du 8 août (clôture des inscriptions) approche rapidement et aucun challenger ne semble encore officiellement inscrit. Avec le retrait de Team Australia, le challenger of record, on se retrouve même dans une situation délicate où il n’y a plus d’équipe pour négocier avec le defender américain Oracle Team USA !

 

Bien qu’il ne fasse aucun doute que Luna Rossa, Artemis, Team New Zealand et très probablement BAR Racing s’inscrivent avant le 8 août, Team France devrait aussi pouvoir rejoindre ce premier quatuor et, pourquoi pas, leur griller la politesse en devenant le nouveau challenger of record s’il s’inscrit avant eux !

 

Petit rappel : pour s’inscrire, les futurs challengers doivent verser plus de 3 millions de dollars avant la fin de l’année répartis ainsi : 1,075 million de dollars dès le 8 août, puis 2 millions de dollars le 1er décembre (dont 1 million de caution rendu à la fin de la 35e America’s Cup).

 

D’après une source proche du dossier (comme on dit chez nous !), Team France, du trio Cammas / Desjoyeaux / Kersauson serait sur le point de signer un “accord“ (avec ou sans d ?) avec le plus grand groupe hôtelier français et avec le premier avionneur européen. Deux partenaires majeurs aux dimensions internationales…

 

Si l’information est confirmée dans les prochaines semaines, cela marquerait le grand retour de la France dans la Coupe de l’America. Absente de la dernière édition à San Francisco, la France avait auparavant participé à toutes les éditions (hormis les DoG Match de 88 et 2010) depuis 1970 et la première participation du Baron Bich. Soit onze participations consécutives avec pour meilleurs résultats une finale des challengers en 1980 avec Bruno Troublé et deux demi-finales en 87 et 92 avec Marc Pajot.

 

En 1999, 2002 et 2007, les résultats français n’étaient pas à la hauteur, notamment à cause d’un financement trop faible (15 à 25 millions d’euros contre 80 à 100 pour les grosses équipes) et trop tardif (souvent à moins d’un an de la Coupe). Si Team France dispose demain d’un budget conséquent (au moins 50 millions d’euros) à trois ans de la 35e America’s Cup en 2017, le challenger français aurait déjà réuni deux des trois éléments essentiels pour remporter la Coupe qui sont du temps, de l’argent et des hommes. Et pour les hommes, on n’est pas inquiet. Si le budget est là, le reste suivra…