Skip to Content

Monthly Archives: avril 2015

Trio infernal !

Par

Joli podium sur la Solo Maître Coq le week-end dernier ! Du très lourd même avec dans l’ordre de classement Yann Eliès, Jérémie Beyou et Morgan Lagravière. Cinq victoires sur la Solitaire du Figaro et cinq titres de Champion de France de Course au Large en Solitaire à eux trois… Excusez du peu !

 

 

De gauche à droite : Jérémie Beyou (Maître Coq), Yann Eliès (Groupe Queguiner) et Morgan Lagravière (Safran)… © photo : Christophe Favreau / Solo Maître Coq 2015.

 

Ce qui interpelle le plus, c’est que pour ces trois lascars, le circuit Figaro n’est pas leur priorité de l’année ! Eh non, ils ont tous les trois un 60 pieds IMOCA et un calendrier ad hoc pour préparer leur objectif à tous : le Vendée Globe 2016 ! De quoi occuper pas mal leurs longues journées…

 

Mais étant donné le niveau grandissant du circuit IMOCA, l’entraînement sportif et la compétition – quel que soit le support – deviennent une obligation pour les futurs tour-du-mondistes s’ils veulent rester compétitifs… Ces trois-là l’ont bien compris.

 

Si Morgan Lagravière, le seul des trois qui vient de mettre à l’eau un nouveau 60 pieds, ne participera pas à la Solitaire du Figaro en juin, les deux autres en seront forcément les grands favoris. L’un, Jérémie Beyou, tentera de réaliser un quadruplé ; un exploit que personne n’a encore accompli. Tandis que l’autre, Yann Eliès, vainqueur des deux premières courses de la saison (Solo Normandie et Solo Maître Coq), tentera pour sa part de rejoindre Jérémie dans le club encore assez fermé des triples vainqueurs où l’on retrouve Philippe Poupon, Jean Le Cam, Michel Desjoyeaux et donc Jérémie Beyou… Beau duel en perspective entre Bordeaux et Dieppe, en passant par l’Espagne, la Bretagne et l’Angleterre.

 

 

Le Japon de retour dans la Coupe ?

Par

Après trois participations successives dans les années 90, le Japon pourrait faire son grand retour dans la Coupe de l’America. Cette participation, dont on entend parler depuis plusieurs mois, devrait être confirmée en fin de semaine prochaine.

 

Par manque d’expérience de la régate et notamment du match-racing, Nippon puis Nippon Challenge – noms successifs des défis japonais – avaient largement fait appel à des marins et skippers néo-zélandais et australiens. Cela leur a permis de réaliser des parcours fructueux tous les trois terminés au stade des demi-finales. En 1992, sous la houlette du génialement déjanté Chris Dickson, Nippon avait même terminé premier des huit challengers à l’issue des trois Round Robin. En 1995, John Cutler avait terminé quatrième et Peter Gilmour avait hissé Nippon Challenge à la deuxième place des Round Robin en 2000, juste derrière Luna Rossa, futur vainqueur de la Louis Vuitton Cup.

 

Cette fois-ci, le probable challenger japonais pourrait faire appel à un autre champion néo-zélandais : Dean Barker. Néanmoins, le skipper du bateau devrait être un Japonais. Sponsorisé par SoftBank, l’équipe, représentante du Kansai Yacht Club, sera surtout soutenue par le P-D.G de cette boîte, Masayoshi Son, 75e fortune mondiale et dont le patrimoine est estimé à près de 14 milliards $. Pour la petite histoire, Masayoshi Son et Larry Ellison habitent le même quartier de San Francisco, Woodside, rebaptisée la baie des milliardaires.

 

Et comme Team France, le futur défi japonais pourrait bénéficier d’un partenariat architectural avec le Defender. Reste à savoir s’ils seront prêts à temps pour participer à la régate d’avant-saison qui sera organisée en mai à Portsmouth, ou s’il faudra attendre l’ouverture de la saison des America’s Cup World Series en juillet –  toujours à Portsmouth puisque l’étape italienne de Cagliari début juin a été annulée suite au retrait de Luna Rossa pour voir flotter à nouveau le drapeau japonais dans la Coupe de l’America

 

Team France : les bonnes nouvelles !

Par

Toujours sans partenaire principal, Team France était au pied du mur. Comment trouver 1,9 million $ d’ici début mai pour payer le deuxième versement de l’inscription (900 000 $) et la caution (1 million $) ? En Février, Franck l’avait annoncé. S’ils n’ont pas de sponsor principal d’ici fin avril, ils ne paieront pas ce deuxième versement et donc renonceront à participer à la 35e édition de l’America’s Cup.

 

Mais depuis, les bonnes nouvelles s’enchaînent pour Team France !

 

D’abord, cette réduction de la taille des bateaux, et donc des budgets.

En réduisant la taille des catamarans de 62 à 48 pieds, l’organisateur ACEA  a fait un beau cadeau aux Français et aux Britanniques, les deux équipes toujours à la recherche de leur financement. Une décision prise à la majorité des challengers (Artemis, Ben Ainslie Racing et Team France) mais qui a fortement déplu aux Néo-Zélandais, et surtout aux Italiens de Luna Rossa qui ont décidé de se retirer de la compétition. Avec ce changement, Franck Cammas a estimé que le budget recherché n’était plus de 40 à 50 millions €, mais de 15 à 20 millions € seulement ! Pas pareil…

 

Deuxième bonne nouvelle révélée sur l’antenne d’Europe 1 lundi matin par Franck himself  et que vous pouvez réécouter ici sur dailymotion :

 

« Oracle Team USA a décidé de partager leurs plans et de collaborer avec Team France, a-t-il déclaré au micro de Patrick Roger. Ça nous fait gagner énormément de temps. Et cela nous donne la certitude d’avoir le meilleur bateau sur l’eau si on part ! On gagne donc du temps et une certaine crédibilité technique avec cet avantage… » Tu m’étonnes ! Un sacré coup de pouce qui peut vous faire passer du rôle de faire-valoir d’un petit challenger à celui d’un sérieux prétendant à la victoire finale…

 

Il y a trois ans, Energy Team avait déjà conclu le même type d’accord avec Team New Zealand Oracle Team USA au cas où les frères Peyron trouvent le financement nécessaire pour participer à la 34e America’s Cup en 2013 à San Francisco. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Espérons que cette fois-ci, avec toutes ces bonnes nouvelles qui s’enchaînent pour Team France, une autre bonne nouvelle s’ajoute à la liste avec l’annonce prochaine d’un partenaire titre pour que la France soit enfin de retour dans cette compétition vieille de plus de 160 ans…