C’est une histoire d’amour qui dure depuis plus de 30 ans. Avec ses hauts et ses bas. Ses engueulades et ses rabibochages. Mais cette love story entre Louis Vuitton et l’America’s Cup va se prolonger au moins jusqu’en 2017… et une 9e édition de la Louis Vuitton Cup.

 

C’est ce que vient d’annoncer ACEA (America’s Cup Event Autorithy) dirigée par le quadruple vainqueur de la Coupe, Russell Coutts. Le Néo-Zélandais ne donne évidemment pas le détail financier du contrat, bien qu’il semble inférieur à la dernière édition à San Francisco en 2013. Pour mémoire, cette dernière Louis Vuitton Cup fut un véritable fiasco sportif avec seulement trois challengers dont un, Artemis Racing, qui n’avait pas participé aux Round Robin…

 

L’aiguière d’argent et son célèbre écrin devant la toute nouvelle Fondation Louis Vuitton dans le bois de Boulogne. © photo : Koto Bolofo / Louis Vuitton Malletier

 

Bien que des rumeurs couraient depuis quelques temps, cette annonce reste une vraie surprise tant les liens entre Vuitton et la Coupe s’étaient distendues depuis une dizaine d’années. D’abord avec ACM dont Louis Vuitton n’avait pas apprécié l’approche mercantile et un brin totalitaire de la 32e édition à Valence en 2007. Il avait fallu toute l’influence d’Yves Carcelle, alors P-D.G de Louis Vuitton, pour revenir flirter avec la vieille dame à San Francisco en 2013, malgré l’avis contraire de Bernard Arnault, le grand patron de LVMH.

 

Le décès d’Yves Carcelle l’an dernier semblait définitivement clore cette belle histoire d’amour. D’autant que les relations entre Carcelle et Michael Burke, son successeur au poste, n’étaient pas des plus cordiales. Sans parler des nombreuses polémiques qui polluent l’environnement de la Coupe depuis la dernière édition : choix contesté des Bermudes, un paradis fiscal de 60 000 habitants ; réduction récente de la taille des bateaux de 62 à 48 pieds, etc.

 

Beaucoup de voix s’élèvent pour dire que la Coupe de l’America n’est plus ce qu’elle était. Peut-être que le retour de Louis Vuitton va sauver un brin de tradition qui fait aussi toute la splendeur de cette épreuve à nulle autre pareille.

 

En attendant, les crânes d’œuf d’ACEA et de Vuitton ont dû phosphorer grave pour rebaptiser les épreuves avec des noms alambiqués qui vont donner des migraines aux fans de twitter. Ainsi, les America’s Cup World Series – déjà un nom assez long ! – sont rebaptisés les Louis Vuitton America’s Cup World Series (ouf !), tandis que la Louis Vuitton Cup – un nom associé aux éliminatoires des challengers et qui parle à tous les voileux – est remplacée par les Louis Vuitton America’s Cup Qualifiers et Louis Vuitton America’s Cup Playoffs. Enfin, l’America’s Cup Match devient l’America’s Cup Match presented by Louis Vuitton… Allez, champagne !