Avant la Transat Jacques Vabre en octobre, la Rolex Fastnet Race était la première vraie confrontation entre la nouvelle et l’ancienne génération de monocoques IMOCA.

 

D’un côté, Safran et Banque Populaire VIII, tout nouveaux tout beaux avec leurs dérives foils que tout le monde observe attentivement.

 

De l’autre, l’ex-Macif, désormais SMA, PRB et Queguiner-Leucémie Espoir, trois des meilleurs monocoques de la génération précédente.

 

Cinq autres 60 pieds IMOCA complètent cette belle flotte de dix concurrents partie dimanche de Cowes.

 

Malheureusement, la météo est venue jouer les trouble-fêtes. La pétole qui a sévit sur l’aller vers le légendaire phare irlandais n’a pas permis de juger les différences de potentiel. Et les écarts étaient trop conséquents dans la redescente pour tirer la moindre conclusion.

 

Néanmoins, il est intéressant de constater que sans la grossière erreur de parcours du duo Paul Meilhat/Michel Desjoyeaux (SMA) qui a “juste“ oublié que les îles Scilly faisaient partie des marques à contourner au retour – alors qu’il était en tête ! – le podium serait constitué uniquement de bateaux de l’ancienne génération. Au final, c’est Vincent Riou et Sébastien Col (PRB) qui s’imposent devant Yann Eliès et Charlie Dalin (Queguiner-Leucémie Espoir). Morgan Lagravière et Nicolas Lunven prennent la troisième place sur Safran, le premier des deux nouveaux bateaux. Banque Populaire VIII d’Armel Le Cléac’h et Erwan Tabarly était encore en mer à la 6e place mercredi après-midi.

 

Le vrai test sera donc la Transat Jacques Vabre, à un an du prochain Vendée Globe