La semaine prochaine sera révélée le site où se dérouleront les épreuves de voile en cas de victoire de Paris à la candidature pour accueillir les Jeux Olympiques 2024.

 

Le Havre, Brest, la baie de Quiberon, La Rochelle, Marseille et Hyères (du nord au sud) sont les six villes (ou site) à avoir postulé en temps et en heure.

 

Si on se met à la place de la commission d’évaluation, quels seraient les critères que l’on retiendrait ? La qualité du plan d’eau bien sûr (au niveau météo) ; les infrastructures portuaires pour accueillir les centaines d’embarcations ; la possibilité de régater près du public et d’installer des tribunes sur la côte ; le soutien local de la population ; la capacité hôtelière pour héberger les milliers d’athlètes, journalistes, passionnés et autres ; l’accessibilité en train ou en avion ; la distance par rapport à Paris.

 

Reprenons chacun de ces critères avec un classement des candidats.

 

Conditions météo en août :

1- Hyères

1- Brest

1- Marseille

4- La Rochelle

4- Quiberon

4- Le Havre

 

Conclusion : avantage à la régularité du thermique en Méditerranée et au vent régulier sur la pointe Bretagne.

 

Infrastructures portuaires :

1- Hyères

1- La Rochelle

1- Marseille

4- Brest

5- Quiberon

6- Le Havre

 

Conclusion : Hyères et La Rochelle ont l’habitude d’accueillir des grands championnats de voile olympique. Marseille peut privatiser le port de Pointe-Rouge.

 

Régates près du public :

1- Brest

2- Marseille

2- Hyères

4- La Rochelle

5- Le Havre

6- Quiberon

 

Conclusion : la rade de Brest est idéale pour régater proche du public avec la possibilité d’installer des tribunes. A cause des marées, La Rochelle, Le Havre et Quiberon ne permettent pas au public d’être tous près des coureurs.

 

Soutien et connaissance du public local :

1- Quiberon

1- Brest

3- La Rochelle

4- Hyères

5- Le Havre

6- Marseille

 

Conclusion : La Bretagne arrive logiquement en tête. Alors qu’à Marseille, en dehors du foot…

 

 

Capacité hôtelière :

1- Marseille

2- Hyères

2- La Rochelle

4- Le Havre

4- Brest

6- Quiberon

 

Conclusion : 2e ville de France, Marseille arrive loin en tête. Un gros point faible pour Quiberon

 

accessibilité train et/ou avion :

1- Marseille (train + aéroport international)

1- Hyères (train + aéroport le plus proche des sites)

3- Le Havre (train le plus court)

4- Brest (aéroport proche mais 4h de train)

5- La Rochelle (pas d’aéroport conséquent)

6- Quiberon (pas d’aéroport proche et loin de la gare d’Auray)

 

Conclusion : Un aéroport international pour Marseille, un domestique à 300 mètres du port pour Hyères. En revanche, 2e gros point faible pour Quiberon

 

Distance par rapport à Paris :

1- Le Havre

2- La Rochelle

2- Quiberon

4- Brest

5- Marseille

5- Hyères

 

Points supplémentaires :

1- La Rochelle (déjà candidat de Paris 2008 et 2012 + maire de gauche très impliqué dans la voile)

2- Hyères (expertise de la Sailing World Cup)

3- Le Havre (site voiles des JO 1900 et 1924)

4- Brest (mairie de gauche très impliquée)

4- Quiberon (mobilisation département)

6- Marseille (mairie de droite et rivale historique de Paris)

 

Conclusion : on rappelle que la candidature des JO de Paris est portée par la mairie de Paris (PS), la région Ile-de-France (PS) et le gouvernement (PS). Et que les décisions sont parfois politiques…

 

Si on fait les comptes voici le résultat final :

 

1- Hyères (18 pts)

2- La Rochelle (22 pts)

3- Brest (23 pts)

3- Marseille (23 pts)

5- Le Havre (31 pts)

6- Quiberon (32 pts)

 

Avec ce mode de calcul (qui n’engage que moi !), Hyères se détache seul en tête. Mais La Rochelle, Brest et Marseille sont en embuscade au coude-à-coude. Le Havre et Quiberon sont détachés. Pourtant, des rumeurs disent la baie de Quiberon en bonne position ! Comme quoi tout ne se calcule peut-être pas…

 

 

En attendant l’annonce mardi 8 septembre, quel serait votre classement ?