Après Portsmouth et Göteborg, le dernier Louis Vuitton America’s Cup World Series (LVACWS) vient de se jouer ce week-end aux Bermudes, sur le site même de la 35e America’s Cup en juin 2017.

 

Il reste donc un an et demi à Franck Cammas et ses hommes pour rattraper le retard sur les autres challengers de la prochaine Coupe. C’est peu mais cela peut suffire. Surtout lorsqu’on sait que les prochains bateaux, désormais AC50, seront en grande partie monotype, à l’exception des appendices. Le travail du design team en est d’autant restreint.

 

Sur ce point, le design team de Groupama Team France s’est considérablement renforcé ces derniers temps, notamment avec Martin Fischer, Juan Kouyoumdjian et le Brésilien Horacio Carabelli. Le premier a participé au dessin de tous les prototypes Groupama depuis 2002. Le second a dessiné le VO70 Groupama 4 vainqueur de la Volvo Ocean Race 2012 et travaillé avec Artemis lors de la dernière Coupe. Le troisième a construit Ericsson, autre vainqueur de la Volvo Ocean Race, puis travaillé avec Luna Rossa. Une équipe renforcée par Denis Glehen pour les calculs de structure. Bref, du lourd…

 

Avec Bruno Dubois, team manager, Hervé Le Quillec à la logistique et Bertrand Pacé coach de l’équipe sportive, Groupama Team France s’appuie sur des quinquas bourlingueurs dont le palmarès et l’expérience ne sont plus à démontrer.

 

On attend désormais les résultats pour l’année prochaine lors des six ou sept LVACWS prévus en 2016. Car cette année, avec le peu de préparation et des moyens tardifs, l’équipe tricolore n’a pas pu rivaliser. 4e sur 6 à Portsmouth, dernier à Göteborg, dernier aux Bermudes, Groupama Team France a des progrès à faire pour rivaliser avec les autres équipes.

 

Peut-être faudrait-il également renforcé le secteur sportif du défi français ?

 

Sir Ben Ainslie, quadruple Champion Olympique et skipper/barreur de Land Rover BAR vient d’embaucher Leigh McMillan, spécialiste anglais du multicoque et vainqueur cette année des circuits des Extreme 40 et des GC32. Même si Sir Big Ben était toujours à la barre ce week-end aux Bermudes, nul doute que McMillan va lui donner du fil à retordre à l’entraînement, et peut-être même lui piquer la place de barreur si Ainslie se rend compte qu’il est meilleur que lui.

 

Quand on voit le talent de Billy Besson, triple Champion du Monde de Nacra 17, on espère que Groupama Team France va le recruter dès la fin des JO de Rio en août prochain. Et peut-être même avant pour quelques entraînements… Billy Besson est aujourd’hui le barreur de multicoque le plus talentueux en France. Sur le Tour de France à la Voile cet été, il ne lui a fallu que quelques jours pour s’adapter au Diam 24 et remporter avec PRB plusieurs régates devant les cadors du circuit. Avec Marie Riou, ils représentent notre principale chance de décrocher l’or olympique l’année prochaine.

 

Pas de vent samedi mais quelques figures de style dimanche lors des trois manches courues, comme ici Land Rover BAR, l’équipe britannique de Ben Ainslie. © photo : Ingrid Abery / Scuttlebutt