Si la Volvo Ocean Race, un temps étudié, n’est plus d’actualité pour Oman Sail, la Coupe de l’America semble sérieusement intéresser le Sultanat. L’organisation ce week-end du premier Louis Vuitton America’s Cup World Series de l’année était une sorte de galop d’essai pour les équipes de David Graham, le pdg anglais d’ Oman Sail.

 

Et le bilan est plus que positif à l’issue des deux journées de courses en AC45F. A la fois du côté du public qui a répondu présent, mais aussi côté business pour les partenaires des équipes. Un point non négligeable lorsqu’on parle America’s Cup !

 

Lancé en 2008, le programme Oman Sail est devenu un acteur majeur du monde de la voile et emploie plus de 250 personnes, en grande majorité omanaise. La participation d’une équipe omanaise à la 36e Coupe de l’America serait une grande première pour un pays du Moyen-Orient.

 

Un tel choix n’enterrerait pas pour autant une future participation à la Volvo Ocean Race, mais la repousserait de quelques éditions. Selon Sidney Gavignet, interrogé à l’arrivée de la Sailing Arabia EFG – The Tour, la Volvo Ocean Race intéresse toujours Oman Sail, car ce sera un très bon levier de communication pour développer le tourisme. Mais ils préféreraient que la VOR passe en multicoque one design, qui est plus dans la culture d’ Oman Sail et de Sidney qui naviguera encore cette année sur son MOD 70 Musandam – Oman Sail.