Sans Team New Zealand, la Coupe de l’America n’aurait pas la même saveur tant les Kiwis ont pesé dans l’histoire de l’aiguière d’argent ces trente dernières années. A l’exception de 1992 où ils ont terminé demi-finalistes, les Néo-Zélandais ont toujours disputé les finales de la Louis Vuitton Cup ou de l’America’s Cup (sauf l’édition 2010 exclusive entre Alinghi et Oracle).

 

Cette histoire néo-zélandaise a débuté à Fremantle en 1986 avec trois 12 Mètre JI baptisé New Zealand (KZ 3, KZ 5 et KZ 7) et surnommé Plastic Fantastic pour KZ 3 et Kiwi  Magic pour KZ 7. Parfaitement dessiné par Bruce Farr et skippé par Chris Dickson, KZ 7 a surclassé la concurrence ! Avec ce troisième Kiwi Magic, la Nouvelle-Zélande fit une entrée fracassante dans le monde de la Coupe avec 33 victoires en 34 matchs lors des trois Round Robin. Seul Dennis Conner sur Stars & Stripes 87 réussit à les battre lors du premier Round.

 

En demi-finale, Chris Dickson ne fit qu’une bouchée de Marc Pajot (4-0) et de son French Kiss. Grand favori de la finale, Kiwi Magic s’inclina pourtant 4-1 face à Stars & Stripes 87, le futur vainqueur de cette 26e Coupe de l’America.

 

Aujourd’hui basé à Newport, Rhode Island, Kiwi Magic est à vendre 295 000 $. Sa dernière apparition en compétition fut lors de sa victoire au Championnat Nord-Américain de 12 Mètre JI en 2012. Amoureusement entretenu par plusieurs propriétaires, Kiwi Magic est de toute évidence le plus performant des derniers 12 Mètres JI construits en composite dans le monde. Une légende est à vendre…

 

 

Kiwi Magic KZ 7le plus abouti des 12 Mètre JI est à vendre… © photo : DR