En mai, la voile mondiale s’est donnée rendez-vous à New York. Problème (ou pas ?) : il faut y passer quasiment un mois pour vivre toutes les épreuves à venir en ce joli mois…

 

A commencer par les Louis Vuitton America’s Cup World Series qui se déroulent ce week-end devant Battery Park, au sud de Manhattan. Les six équipes dont Groupama Team France régateront dans l’Hudson River avec de nombreux pièges : les courants marins et les courants d’air causés par les grandes tours à proximité. Ce sera l’occasion de revoir Franck Cammas à la barre de l’AC45F qui avait terminé 4e à Oman début mars avec Adam Minoprio aux commandes.

 

Ces régates de catamarans à aile à peine terminée dimanche soir, place aux trois Ultimes de The Transat Bakerly qui devraient débouler sous le pont du Verrazano lundi ou mardi prochain. Partis cet après-midi de Plymouth, les concurrents mettront entre 8 jours (Ultimes) et 25 jours (Class 40, Pen Duick II) pour rejoindre Big Apple.

 

Parmi eux, les monocoques 60 pieds de la classe IMOCA. Pour eux, c’est à la carte pour rejoindre New York. Six d’entre eux ont pris le départ de la Transat Bakerly aujourd’hui (Le Cléac’h, Dick, Meilhat, Tolkien, Josse et Riou). Trois autres sont partis à leur guise à trois jours d’intervalle des Canaries en direction de Newport mi-avril (Destremeau, Heerema, Roura) dans une fausse course baptisée Marina Calero Solo Transat. Quant aux autres inscrits pour la transat retour New York-Vendée, ils ont préféré jouer la carte du convoyage pour rejoindre New York via Newport (Lagravière, Le Diraison, Amédéo, Thomson, etc.)

 

Les arrivées à New York vont donc se succéder tout le mois de mai avant que les IMOCA n’en repartent en course le 29 mai pour cette fameuse transat qui sera le vrai test grandeur nature entre les “foilers“ et les “archimédiens“ avant le grand rendez-vous de l’année, le Vendée Globe.

 

Bref, si vous avez des jours de récup’ à poser avant fin mai, il faut en profiter et filer à NYC, la City of Sails du mois de mai…