Ce Tour de France à la Voile 2016, qui s’achève ce dimanche à Nice, a révélé une nouvelle génération de marins inconnus du grand public, et même d’une majorité des suiveurs.

 

Ils ont tous entre 18 et 25 ans et sont la relève de la voile française en équipage, et notamment en multicoque, le support qu’on retrouve désormais partout, de la Coupe de l’America au World Match Racing Tour en passant par les Extreme Sailing Series.

 

Quentin Delapierre (24 ans), Matthieu Salomon (25 ans), Bruno Mourniac (21 ans) et Kévin Peponnet (24 ans) – avec l’aide de Quentin Ponroy (29 ans) plus expérimenté – ont remporté le Tour sur Lorina Limonade – Golfe du Morbihan. Ce sont donc logiquement ceux dont on a le plus parlé pendant ce mois de juillet. Nul doute qu’on les retrouvera sur d’autres circuits les prochaines années.

 

Mais d’encore plus jeunes poussent au portillon. C’est le cas de Tim Mourniac (18 ans), cousin de Bruno et fils de Jean-Christophe, qui a terminé deuxième du Tour avec son père sur Grandeur Nature Véranda. Une pépite à la barre qui a encore une belle marge de progression.

 

C’est aussi le cas de Solune Robert (20 ans), skipper de Lorina Mojito – Golfe du Morbihan, le deuxième bateau du Team Lorina. Ancien équipier du duo Delapierre/Salomon l’an passé, il s’est vu confier la barre de son propre bateau cette année et a joué les sparring partner en avant-saison de ses aînés. Tout comme Team France Jeune, co-skippé par Robin Follin (21 ans), Champion du Monde de SB 20 en 2015 et Erwan Fischer-Guillou (22 ans), qui ont chipé le titre de vainqueur amateur à Mojito le dernier jour à Nice. Ces trois équipages-là se sont entraînés ensemble depuis le début d’année au sein de la filière Jeunes de la FFVoile avec trois entraîneurs dédiés, Philippe Mourniac (père de Bruno et frère de Jean-Christophe), Baptiste Meyer et Philippe Michel.

 

Enfin, il ne faut pas oublier Guillaume Pirouelle et Valentin Sipan, 22 ans chacun, Champions du Monde Jeunes en 470 l’an dernier et vainqueurs du Raid Côtier à Roses en Espagne sur Helvetia Blue.

 

Des noms à retenir…