Bilan des JO

 

Hormis les JO de 1900 à Paris qui avait rapporté sept médailles (dont une en Or), la voile olympique française n’avait rapporté qu’une seule fois trois médailles, en 2008. Mais pas d’Or !

 

Cette année, l’équipe de France en a encore rapporté trois mais auréolé de l’Or de Charline Picon en planche RS/X. Soit son meilleur bilan depuis les deux médailles d’Or de Barcelone en 1992 avec Franck David en planche et Hénard/Loday en Tornado.

 

Outre Charline, qui a rapporté la 11e médaille d’Or de la voile française aux JO, tout le monde sait que Pierre Le Coq (RS/X) et les filles du 470 Camille Lecointre/Hélène Defrance ont rapporté deux médailles de bronze brillamment décrochées lors de Medal Race palpitantes. Ce qui fait un total de 29 médailles pour la voile en 31 Jeux Olympiques, soit une moyenne encore faiblarde de 0,93 médaille pour la voile par JO…

 

Mais qu’en est-il du reste de l’équipe de France à Rio ?

 

La médaille du courage revient sans conteste à Billy Besson ET Marie Riou, sixièmes en Nacra 17. J’insiste sur le ET car ils la méritent tous les deux. Billy pour son incroyable obstination à dépasser la douleur pour participer à toutes les régates malgré sa hernie discale. Et Marie pour son moral d’acier qui lui a permis de surmonter l’immense déception qu’elle a dû vivre malgré elle. Avec leurs quatre titres de Champions du Monde sur les quatre dernières années, leurs noms étaient déjà gravés sur la médaille d’Or. Mais cette foutue hernie discale s’est réveillée une semaine avant les JO. On peut juste se poser la question – toujours plus facile a posteriori – s’il n’aurait pas mieux valu sacrifier une année et un titre de Champion du Monde il y a un an ou deux pour opérer Billy dès l’apparition des premiers symptômes ?

 

Derrière nos trois médaillés, il y a aussi ceux qui ne sont pas passés loin d’un bel exploit.

A commencer par Jean-Baptiste Bernaz (Laser), vice-Champion du Monde cette année et qui termine à la 5e place.

 

Cinquièmes également, Julien d’Ortoli et Noé Delpech ont failli réaliser un exploit retentissant en 49er. Vainqueurs de deux manches, ils signent cinq podiums en douze courses dont la Medal Race. Idem pour les filles Sarah Steyaert et Aude Compan (49er FX) qui ont remporté trois manches pour décrocher la 6e place au général. On ne les attendait pas à pareille fête !

Ces deux équipages ont montré qu’ils pouvaient s’imposer devant les meilleurs mais ont manqué de régularité pour espérer une médaille.

 

A l’inverse les garçons du 470 Sofian Bouvet/Jérémie Mion ont été réguliers, mais sans éclats. Un seul podium en onze courses ! Cela n’a pas suffit pour décrocher eux aussi une médaille qu’ils pouvaient légitiment viser.

 

Sur les dix Séries engagées, seulement deux n’ont pas vu de Français en Medal Race (soit dans les 10 premiers). Sans surprise, Mathilde de Kerangat réalise la plus mauvaise performance de l’équipe de France avec une 21e place en Laser Radial.

En revanche, Jonathan Lobert, médaillé de Bronze à Londres en Finn, ne pensait pas terminer 14e à Rio. C’est la véritable contre-performance de cette équipe de France où l’on attendait le grand John dans le Top 5 avec le rêve d’une deuxième médaille.

 

Au final, le bilan est plus que positif avec enfin une nouvelle médaille d’Or pour la (planche à) Voile douze ans après Faustine Merret à Athènes.

 

Une nouvelle olympiade démarre avec en ligne de mire les JO de Tokyo en 2020. De quoi continuer de rêver… d’Or !

 

Les 11 médailles d’Or françaises aux JO :

- 1900 : Emile Billard/Paul Perquer (10-20 Tonneau)

- 1912 : Amédée, Gaston et Jacques Thubé (6 Mètre)

- 1928 : Virginie Hériot, Donatien Bouché, Carl de la Sablière, André Derrien, André Lesauvage, Jean Lesieur (8 Mètre)

- 1932 : Jacques Lebrun (Snowbird)

- 1972 : Serge Maury (Finn)

- 1988 : Thierry Peponnet/Luc Pillot (470)

- 1988 : Nicolas Hénard/Jean-Yves Le Déroff (Tornado)

- 1992 : Franck David (planche)

- 1992 : Nicolas Hénard/Yves Loday (Tornado)

- 2004 : Faustine Merret (planche Mistral)

- 2016 : Charline Picon (planche RS/X)